Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 1 semaine
Cochrane Library

Cette analyse de la Cochrane Library, suggère que la mise en œuvre, dans de nombreux pays d’interdictions de fumer dans les lieux publics et lieux de travail, entraine bien la réduction escomptée des méfaits du tabagisme passif, et en particulier du risque associé de maladies cardiaques. Basée sur les recherches publiées à ce jour, cette analyse confirme les 2 effets attendus donc, une réduction du tabagisme chez les fumeurs et du tabagisme passif, chez les non-fumeurs.

L'équipe de chercheurs irlandais a inclus dans cette analyse, 77 études de 21 pays dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'Espagne pour examiner les effets de l'interdiction de fumer dans les lieux publics sur les effets du tabagisme passif, et les risques associés, dont de maladie cardiaque.


Ø Sur 44 études d'observation portant sur ce risque cardiovasculaire associé, 33 apportent la preuve d'une réduction significative de l'incidence de la maladie cardiaque suite à la mise en œuvre de ces interdictions. Cette réduction du risque se traduit notamment par une forte réduction du nombre d'admissions de patients non-fumeurs, pour raisons cardiaques.

Des preuves pour des politiques : Bien évidemment, ces données doivent inciter les pays du monde qui n'ont pas encore mis en œuvre ce politiques d'interdiction, souligne le Pr Cecily Kelleher, de l'University College, Dublin, qui souhaite poursuivre les recherches sur l'impact précis de ces interdictions sur les groupes spécifiques de population les plus vulnérables, comme les jeunes enfants, les personnes âgées ou défavorisées.

Les auteurs rappellent que le tabac fait plus de 6 millions de décès chaque année dans le monde, le tabagisme passif, plus de 600.000.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages