Vous recherchez une actualité
Actualités

TAI CHI : Aussi efficace que l'exercice contre la graisse abdominale ?

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 6 jours
Annals of Internal Medicine
Est-ce un ensemble de facteurs de mode de vie qui mène aussi et indirectement à ce bénéfice du Tai Chi ? (Visuel Fotolia)

Est-ce un ensemble de facteurs de mode de vie qui mène aussi et indirectement à ce bénéfice du Tai Chi ? En tous cas, les preuves s’accumulent sur les multiples bénéfices de sa pratique . Cette nouvelle recherche apporte sa contribution en suggérant que le Tai Chi est aussi efficace que l’exercice conventionnel à réduire la graisse du ventre ou graisse abdominale, chez les adultes d'âge moyen et plus âgés. Des données publiées dans les Annals of Internal Medicine qui sensibilisent un peu plus, à une pratique à la fois douce, efficace et anti-stress, adaptée aux plus âgés et de plus en plus largement partagée.

 

Il s’agit d’un essai contrôlé randomisé en bonne et due forme, qui confirme l’efficacité du tai-chi en prévention de l’obésité centrale, définie comme un excès de poids et de graisse autour de la section médiane. L’obésité centrale est une des caractéristiques du syndrome métabolique et participe donc au risque cardiaque associé.

 

Le Tai chi est une forme d'exercice corps-esprit souvent décrite comme une forme de « méditation en mouvement». La pratique devient de plus en plus populaire dans les pays occidentaux, avec aujourd’hui des millions d’adeptes. Réputée comme une pratique très adaptée aux plus âgés, les preuves de ses bienfaits sur la santé métabolique restent plus rares en population générale.

De bonnes nouvelles sur le front de l'obésité centrale

L’équipe de l'Université de Hong Kong a mené cette étude auprès de plus de 500 adultes âgés de plus de 50 ans souffrant d'obésité centrale et invités à suivre un programme de tai-chi, ou d'exercice conventionnel ou à ne pratiquer pas l’exercice durant 3 mois. Les participants des groupes de tai-chi et d'exercice se sont réunis pour des séances d'entraînement dirigées par un professionnel pendant 1 heure, 3 fois par semaine, pendant 12 semaines. Le tour de taille et d'autres indicateurs de la santé métabolique ont été mesurés à l’inclusion, puis 12 et 38 semaines plus tard. L’analyse constate que :

 

  • Les participants des groupes d'intervention « tai-chi » et « exercice conventionnel » présentent une réduction du tour de taille vs groupe témoin sédentaire ;
  • la réduction du tour de taille est similaire pour les participants des groupes d'intervention « tai-chi » et « exercice conventionnel » ;
  • la réduction du tour de taille a chez tous ces participants, un impact favorable sur le cholestérol HDL (bon cholestérol) mais ne semble pas impacter la glycémie à jeun ou la tension artérielle ;

 

« De bonnes nouvelles » donc, notamment pour les adultes d'âge moyen et plus âgés qui souffrent « déjà » d'obésité centrale, mais qui peuvent être réticents à la pratique de l'exercice conventionnel en raison d’une limitation de mobilité par exemple.

 

Il reste à vérifier néanmoins si la pratique du Tai Chi n’est pas fortement associée à d’autres facteurs d’un mode de vie sain, qui interviennent aussi sur le maintien ou la réduction de la graisse abdominale.

Autres actualités sur le même thème