Vous recherchez une actualité
Actualités

TDAH: Mais pourquoi les enfants hyperactifs ne suivent-ils pas les règles?

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 1 semaine
Journal of Child Psychology and Psychiatry

5% des enfants sont atteints de TDAH. Ces enfants atteints du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) vont adopter des comportements souvent inadaptés à la situation et perturbants pour leur entourage. Comprendre quelles sont leurs « règles du jeu » peut permettre de mieux comprendre les difficultés auxquelles ils sont confrontés et les aider à adapter leur comportement à des situations données. Cette étude présentée dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry décrypte les mécanismes spécifiques de cette inadaptation mais apporte aussi de précieux conseils aux professionnels et aux parents.

Chacun d'entre nous aura tendance à répéter les actions qui sont récompensées, explique Gail Tripple, auteur de l'étude et professeur de neurobiologie à l'Okinawa Institute of Science and Technology Graduate University (OIST). Nous allons donc adapter notre comportement afin d'optimiser les chances d'être socialement récompensés. C'est pareil pour les enfants atteints de TDAH, si ce n'est qu'il faut d'abord leur expliquer, afin de les aider à s'adapter.


Pour les enfants atteints de TDAH, c'est une lutte permanente que d'adapter leur comportement au contexte de la situation. Alors quand ils jouent un jeu dont les règles changent, même légèrement, c'est un défi important pour ces enfants. Les chercheurs ont mené ce test avec 167 enfants anglophones, âgés entre 8 à 13 ans, dont plus de la moitié avaient été diagnostiqués avec TDAH. Les enfants étaient invités à jouer à un jeu simple : ils devaient dire s'il y avait plus de visages bleus ou rouges sur un écran présentant une grille de 10 par 10 remplie de visages mélangés. Les chercheurs ont expliqué aux enfants qu'ils seraient récompensés, par des compliments et un jeton en plastique, s'ils donnaient la bonne réponse, mais seulement de temps en temps. La récompense n'était donc pas systématique en cas de bonne réponse. Au début du jeu, les enfants étaient plus fréquemment récompensés à l'occasion des bonnes réponses « bleues ». Après 20 récompenses, le jeu a commencé à récompenser les enfants plus souvent pour les réponses correctes « rouges ». Ensuite, après 20 autres récompenses, le jeu a commencé à récompenser plus souvent des réponses « bleues ». Ce système de récompense n'a pas été expliqué aux enfants. L'expérience montre :

- Au début du jeu, la tendance des enfants à opter pour la réponse « bleue » en cas de doute, (car c'était la plus fréquemment récompensée),

- lorsque le système de récompense favorise les réponses « rouges », des différences commencent à émerger parmi les enfants : si les enfants sans TDAH montrent alors un parti pris évident pour le rouge, la tendance est beaucoup moins nette chez les enfants atteints de TDAH ;

- lorsque le système de récompense « repasse au bleu », cette différence de comportement est encore plus évidente : si les enfants exempts de TDAH s'adaptent et recommencent à « jouer bleu », les enfants atteints de TDAH ne modifient quasiment pas leur système de réponse.

L'expérience suggère ainsi que les enfants atteints de TDAH ont moins de capacité d'adaptation en cas de changement de règles- ou de situation. Les implications sont importantes pour la gestion optimale du comportement de ces enfants auxquels il faudra donc expliciter les exigences et les contraintes de chaque situation. Ces enfants sont « moins capables » d'identifier quelles sont les conditions propres à chaque environnement, il faut donc les leur préciser explicitement.

Alors, si les enfants atteints de TDAH adoptent des comportements perturbants et peuvent sembler ne pas respecter les règles, cette étude non seulement explique que ce n'est pas volontaire, qu'il faut leur expliquer puis ne pas hésiter, une fois les exigences de la situation bien intégrées, à les récompenser.

Autres actualités sur le même thème