Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

THÉRANOSTIQUE vs CANCER : Le nouvel agent qui détecte, traite et surveille la réponse au traitement

Actualité publiée il y a 11 mois 2 semaines 2 jours
SNMMI
La théranostique est à nouveau au cœur de cette avancée clinique, qui identifie un nouvel agent anticancéreux à base de radionucléide (Visuel Adobe Stock 432955351)

La théranostique est à nouveau au cœur de cette avancée clinique, qui identifie un nouvel agent anticancéreux à base de radionucléide, présentant une absorption tumorale élevée, une rétention tumorale soutenue et en même temps un contraste élevé à l’imagerie. Ce candidat de choix pour une nouvelle approche théranostique, donc à la fois diagnostique et thérapeutique, vient d’être présenté à la réunion annuelle de la Society of Nuclear Medicine and Molecular Imaging (SNMMI) Annual Meeting

 

Cet agent est basé sur un radionucléide récemment découvert (CB-2PA-NT) qui cible des récepteurs spécifiques (récepteurs de la neurotensine ou NTSR) présents dans toute une variété de cancers. Ainsi, le radionucléide CB-2PA-NT considérablement favoriser une médecine de précision pour ces cancers. En effet, les NTSR sont surexprimés dans certains cancers, dont du poumon, colorectal, du sein, du pancréas et de la prostate. Les précédentes tentatives pour synthétiser des agents radiomarqués ciblant le récepteur NTSR1 n'avaient démontré jusque-là qu'une absorption et une rétention tumorales modérées.

Bon contraste, bonnes absorption et rétention tumorales

L’étude a testé une série d'antagonistes de NTSR1 pour identifier lequel était le plus utile pour les applications d'imagerie et de thérapie. Puis les antagonistes de NTSR1 sélectionnés ont été synthétisés de manière à optimiser leur absorption et une rétention tumorales. Leur stabilité in vitro et in vivo et leur affinité de liaison aux cellules cancéreuses ont été évaluées. Enfin, l'imagerie a été utilisée pour évaluer, sur des modèles animaux, les propriétés de biodistribution des agents sélectionnés.

 

L'antagoniste CB-2PA-NT révèle finalement une forte affinité de liaison envers les cellules cancéreuses, et l'imagerie confirme son degré élevé d’absorption par la tumeur, son contraste à l’imagerie, et une durée suffisante de rétention tumorale. Après comparaison avec les autres antagonistes de NTSR1, CB-2PA-NT est ainsi identifié comme un agent théranostique prometteur.

 

« Le succès de cette approche théranostique est qu’elle a potentiel de fournir une méthode précise basée sur l'imagerie pour détecter efficacement l'expression de NTSR1 dans plusieurs types de cancer pour le diagnostic, le dépistage des patients et le suivi de la réponse au traitement. C’est aussi un agent à base de radionucléides pour la thérapie. Cette découverte pourrait donc mener à une médecine plus personnalisée pour les patients atteints de cancers exprimant NTSR ».

 

Un grand essai clinique devrait être lancé sous peu.

 


Plus sur le Blog Cancer

Autres actualités sur le même thème