Vous recherchez une actualité
Actualités

Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL : Du lyophilisé contre C. difficile

Actualité publiée il y a 2 années 7 mois 2 jours
Alimentary Pharmacology & Therapeutics

Un extrait de microbiote sain, congelé ou lyophilisé, adapté à la transplantation du microbiote fécal, presque aussi efficace que les selles « fraiches » pour traiter les patients atteints d'une infection par Clostridium difficile, c’est ce que nous propose cette équipe des Universités du Texas et de Houston dans la revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics. En un mot, un microbiote thérapeutique, plus « commode » pour les patients et les médecins et tout aussi efficace.

Le microbiote intestinal, ou flore intestinale, est l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Il est doté de gènes et d'un métabolisme propre, dont il est nécessaire de comprendre le rôle car il participe à une bonne qualité de vie de chaque individu. Son premier rôle est métabolique : il dégrade les substrats non digérés par l'intestin grêle. La dégradation de ces composés (glucides et protéines contenus dans les fibres alimentaires) génère la production de nombreux métabolites. De multiples travaux scientifiques ont montré l'importance du microbiote sur le développement et la maturation de notre système immunitaire. Sain, il constitue une barrière naturelle aux bactéries diverses qui nous entourent. Pratiquée depuis peu de temps en France dans le traitement des infections récidivantes de l'intestin à Clostridium difficile chez des patients immunodéprimés, la greffe de microbiote fécal conserve ses zones d'ombre et doit encore préciser ses limites cliniques. En particulier parce que certaines combinaisons de bactéries intestinales produisent des substances qui affectent le contenu de la myéline et peuvent provoquer des troubles du comportement. Les bénéfices de la transplantation du microbiote fécal qui consiste en l'introduction, par coloscopie, endoscopie, sigmoïdoscopie ou lavement, des selles fraiches d'un donneur sain dans le tube digestif d'un receveur souffrant d'une infection intestinale avec la bactérie Clostridium difficile, ont déjà été documentés par plusieurs études. C. difficile est une bactérie qui provoque une inflammation du côlon et entraîne des diarrhées récurrentes qui durent des mois voire des années, et cela jusqu'au décès (30.000 décès chaque année aux Etats-Unis). La pratique de transplantation du microbiote est déjà courante dans certains pays, et ce traitement permet la récupération complète de la fonction intestinale chez 90% des patients. En effet, la procédure permet de reconstituer les bonnes bactéries souvent tuées par les antibiotiques dans le microbiome. Cependant, le frein évident, pour les patients, est dans la forme du microbiote transplanté. Ce développement d'un microbiote sain sous forme congelée ou lyophilisée pourrait bien simplifier les choses et représenter une nouvelle arme, plus accessible, pour lutter contre la hausse des infections à C. difficile.


Les chercheurs ont traité 72 patients ayant subi 3 récidives d'infection à C. difficile avec des selles fraîches ou leur produit congelé ou lyophilisé, par coloscopie.

-Les selles fraîches permettent un taux de guérison de 100%,

-le produit congelé un taux de guérison de 83%,

-le produit lyophilisé de 69%.

A 30 jours, le « lyophilisé » est tout aussi efficace : ainsi, si les selles fraîches de donneur permettent de rétablir complètement la diversité bactérienne du microbiote intestinal chez les participants, dans les 7 jours qui suivent le traitement, l'amélioration est qualifiée de « certaine » dans le même délai avec le produit lyophilisé. Mais celui-ci aboutit néanmoins à une restauration complète des bactéries saines dans les 30 jours.

C'est donc la première preuve qu'un microbiote congelé et lyophilisé est aussi bénéfique que des selles fraiches. Un bénéfice aussi logistique, car actuellement le traitement suppose un donneur dans les 2 heures précédentes...

, March 2017 DOI: 10.1111/apt.13969 Randomised clinical trial: faecal microbiota transplantation for recurrent Clostridum difficile infection - fresh, or frozen, or lyophilised microbiota from a small pool of healthy donors delivered by colonoscopy (Visuel@NIH)

Plus sur la Transplantation du microbiote fécal

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Microbiote blog

Mais aussi :

Sommeil blog

Diagnostic blog,

Fibromyalgie blog,

Obésité blog.

Autres actualités sur le même thème