Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VACCIN COVID : Il réduit aussi les symptômes chez les jeunes adultes

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 3 jours
Open Forum Infectious Diseases
Le vaccin Moderna réduit les symptômes du COVID-19 chez les jeunes adultes (Visuel Adobe Stock 397301284)

Cette équipe d’épidémiologistes de l’Université A&M du Texas révèle que le vaccin Moderna réduit les symptômes du COVID-19 chez les jeunes adultes. L’étude, publiée dans la revue Open Forum Infectious Diseases montre qu’un schéma à 2 doses du vaccin à ARNm-1273 permet de réduire et l’incidence et la sévérité du COVID-19 chez les jeunes adultes.

 

L’auteur principal, le Dr Rebecca Fischer, professeur d'épidémiologie et de biostatistique à la Texas A&M University School of Public Health rappelle que de précédentes recherches sur ce vaccin ont montré une efficacité de 94 % à prévenir le COVID symptomatique durant les 2 premiers mois suivant la vaccination, cette efficacité diminuant progressivement dans les 6 mois. Des recherches ultérieures ont révélé une efficacité moindre durant les périodes de circulation des variantes Delta et Omicron du COVID-19, à environ 80 % et 60 %, respectivement. Cependant, ces études ne concernaient pas la cible spécifique

des jeunes adultes, une cible à risque plus élevé d’exposition et plus réticente à la vaccination.

Cette nouvelle recherche comble cette lacune.

 

L'étude a suivi durant 6 mois 1.149 jeunes adultes âgés de 18 à 29 ans sans antécédents connus de COVID ou de vaccination antérieure afin d’évaluer l'effet de la vaccination sur l'incidence du SRAS-CoV- 2 et sur le COVID symptomatique, vs un groupe de témoins réfractaires à la vaccination. Au cours du suivi, les participants ont transmis chaque jour des échantillons sur écouvillon nasal, qui ont été analysés par PCR afin de détecter l’infection COVID. Les participants testés positifs ont renseigné les mesures de distanciation sociales adoptées ainsi que leurs symptômes. L’analyse révèle :

 

  • 93 cas d’infection par le SRAS-CoV-2, dont 11 participants ayant reçu les deux doses de vaccin, 13 n’ayant reçu que la première dose et 69 non vaccinés ;
  • sur les 93 participants infectés, 51 étaient symptomatiques : 4 de ces participants symptomatiques avaient reçu les 2 doses de vaccin, 4 une seule dose et 41 étaient non vaccinés ;
  • aucun participant n’a été hospitalisé ni ne s’est rendu aux urgences pour le COVID, ce qui confirme sa moindre sévérité, en général, chez les plus jeunes ;
  • au final, 2 doses du vaccin Moderna apportent une efficacité de près de 53 % contre l’infection et de  71 % contre le COVID symptomatique ;
  • chez les participants non vaccinés, 45 infections sont survenues sur 311 participants, c’est donc une incidence presque double de celle observée chez les participants vaccinés ;
  • de plus ces mêmes participants, réfractaires à la vaccination, déclarent des comportements spécifiques, plus à risque, et qui pourraient contribuer aussi à expliquer l’incidence plus élevée de l’infection.

 

Pris ensemble, ces résultats révèlent néanmoins l’efficacité d’un schéma de vaccination à 2 doses, avec le vaccin Moderna, à protéger les jeunes adultes et contre l’infection, et en cas d’infection, contre ses formes sévères.

 

« Malgré ses limites, cette analyse indique que la vaccination a réduit l’incidence de l’infection et la gravité de la maladie chez les jeunes adultes ».

Autres actualités sur le même thème