Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT : Le probiotique inactivé qui colmate la perméabilité intestinale

Actualité publiée il y a 10 mois 2 semaines 1 jour
GeroScience
Le probiotique Lactobacillus paracasei (D3-5) réduit la perméabilité intestinale et les inflammations associées nocives, liées au vieillissement.

Ces scientifiques de la Wake Forest School of Medicine (Caroline du Nord) documentent ici les effets précieux d’une souche probiotique, Lactobacillus paracasei (D3-5), qui réduit la perméabilité intestinale et les inflammations associées néfastes, liées au vieillissement. Ces nouvelles données présentées dans la revue GeroScience suggèrent qu’un simple supplément pourrait permettre de limiter significativement le risque de nombreuses maladies liées à l’âge.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Pourquoi et quel rapport entre l’intestin et les maladies liées à l’âge ? Certaines recherches ont indiqué qu’un intestin « qui fuit » et laisse donc passer, à travers la muqueuse intestinale, des microbes et des bactéries dans la circulation sanguine, induit une augmentation de l'inflammation de bas grade, une condition courante chez les personnes âgées. Cette inflammation est documentée dans le développement de nombreuses maladies liées à l'âge, telles que le diabète, l'obésité, le cancer, les maladies cardiovasculaires et même le déclin des fonctions physiques et cognitives. Ainsi, une inflammation associée à une perméabilité intestinale est un facteur de risque majeur de morbidité et de mortalité chez les personnes âgées.

Un probiotique en prévention de la perméabilité intestinale et de l'inflammation de bas grade liée à l'âge

L’équipe a d'abord testé 8 souches de probiotiques d'origine humaine chez les vers ronds, un modèle couramment utilisé pour sa courte durée de vie de 11 à 20 jours. Puis, l’équipe a testé les probiotiques prometteurs chez la souris. Les chercheurs montrent ici, in vivo que :

  • une souche d'origine humaine Lactobacillus paracasei D3-5 prolonge la durée de vie du ver Caenorhabditis elegans ;
  • la supplémentation de souris âgées, modèles de vieillissement, avec D3-5 (version tuée) prévient les dysfonctionnements métaboliques induits par un régime riche en graisses, réduit la perméabilité intestinale, calme l'inflammation et améliore les fonctions physiques et cognitives.

 

 

Quelle explication ? D3-5 augmente considérablement la production de mucine, et donc, de manière proportionnelle, les niveaux des bactéries Akkermansia muciniphila, qui dégradent la mucine. Cet effet est permis par l'acide lipotéichoïque, un composant de D3-5, qui améliore l'expression de la mucine en modulant une voie biologique spécifique. Cette cascade réduit les fuites intestinales liées à l'âge intestin et l’inflammation.

 

Ces premières études suggèrent ainsi que le probiotique Lactobacillus paracasei D3-5 permet de prévenir / traiter la perméabilité intestinale et l'inflammation liés à l'âge. « Nous savons que les probiotiques sont essentiels pour maintenir un intestin sain et prévenir les fuites, mais il existe très peu de données identifiant précisément les probiotiques qui fonctionnent et les mécanismes sous-jacents ». L’identification de cette souche très efficace contre la perméabilité intestinale va contribuer à de nouvelles stratégies de prévention chez les personnes âgées.

« Nous pensons que nos résultats pourraient être très utiles aux industries alimentaires et aux fabricants de suppléments, car les probiotiques « inactivés » ont le potentiel d'être plus stables et offrent une durée de conservation plus longue que les probiotiques vivants ».

Autres actualités sur le même thème