Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT : Un médicament contre la dégénérescence musculaire liée à l’âge ?

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 6 jours
Biochemical Pharmacology
Il n'existe actuellement aucun traitement disponible pour retarder, arrêter ou inverser la dégénérescence musculaire liée à l'âge et les personnes âgées se sentent en forme, plus tard dans la vie.

Il n'existe actuellement aucun traitement disponible pour retarder, arrêter ou inverser la dégénérescence musculaire liée à l'âge et de nombreuses personnes âgées se sentent toujours très en forme, plus tard dans la vie. Cette équipe de l'Université du Texas à Galveston s’est donc « mis en tête » de trouver un médicament capable de maintenir la santé musculaire avec l’âge. Des travaux présentés dans la revue Biochemical Pharmacology qui aboutissent en effet à un candidat prometteur capable d'augmenter de manière significative la taille, la force et le métabolisme musculaires...chez les souris âgées.

 

En vieillissant, notre corps perd progressivement sa capacité à réparer et reconstruire ses muscles squelettiques. C’est même dès l'âge de 35 ans, que la masse, la force et la fonction musculaires commencent à décliner puis ensuite, continuellement avec l'âge. Cette dégénérescence peut limiter considérablement la capacité à mener une vie pleinement active et autonome plus tard dans la vie.

 

Les chercheurs identifient ici une protéine dans les cellules souches musculaires qui semble freiner leur dysfonctionnement lié à l'âge, puis développent un candidat médicament à base d'une petite molécule qui limite les effets de cette protéine. L'auteur principal, Stanley Watowich, professeur associé du département de biochimie et biologie moléculaire de l’Université du Texas explique : « En remettant les cellules souches musculaires dans un état plus jeune, nous sommes en mesure de les régénérer pour qu'elles puissent réparer plus efficacement les tissus musculaires ».

 

Dans cette étude, des souris âgées présentant une lésion musculaire ont été traitées avec le médicament vs placebo. Après 7 jours de traitement, les chercheurs constatent que les souris âgées traitées ont davantage de cellules souches musculaires fonctionnelles et que ces cellules réparent bien le muscle blessé. La taille de leurs fibres musculaires a doublé et leur force musculaire augmenté de 70% vs groupe témoin. Aucun effet indésirable n'est observé, après analyse sanguine, chez les souris traitées.  

 

Bientôt un médicament pour les plus de 65 ans ? Les adultes de plus de 65 ans constituent en effet le segment de population dont la croissance est la plus rapide dans le monde mais aussi celui avec la prévalence la plus élevée de problèmes de santé liés au déclin musculaire, avec notamment les fractures de la hanche, les chutes et les maladies cardiaques.

 

Alors qu’il n’existe aucun traitement disponible pour retarder, arrêter ou inverser la dégénérescence musculaire liée à l'âge, ces résultats préliminaires soutiennent la mise au point d'un traitement médicamenteux innovant, susceptible d'aider les personnes âgées à être en meilleure forme musculaire et de pouvoir poursuivre plus longtemps une vie active et autonome.

Autres actualités sur le même thème