Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH : Une petite molécule clé pour l’assemblage du virus

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 11 heures
Nature
Ces simulations réalisées dans le cadre du programme XSEDE (Extreme Science and Engineering Environment)

Ces recherches menées par une équipe américaine, de l'Université du Delaware et de de l’Université Cornell révèlent de nouveaux détails sur la structure de la capside du virus VIH et sur son évolution. Cette coque virale, une structure protéique résistante qui entoure le génome, a besoin d’une petite protéine, appelée IP6, pour s’assembler. Sans IP6, montrent ces travaux présentés dans la revue Nature, le virus ne peut pas accomplir son cycle de vie. Dès lors, IP6 (InsP6 pour inositol hexakisphosphate) apparaît comme une nouvelle cible prometteuse.

 

IP6 joue un rôle important dans les phases immature et mature du cycle de vie du VIH lorsque le virus assemble sa structure, explique l’auteur principal, Robert Dick, chercheur postdoctoral à Cornell : « Une cellule peut produire des millions de particules virales, mais si elles ne passent pas par le processus de maturation, elles ne sont pas infectieuses ».

Ces chercheurs de l'Université du Delaware et de de l’Université Cornell révèlent de nouveaux détails sur la structure de la capside du virus VIH et sur son évolution

 

Retracer l’assemblage du virus par supercalculateur : ces conclusions sont l’aboutissement de calculs et d'analyses via l’utilisation de supercalculateurs pour modéliser la capside du virus VIH et le rôle d’IP6 dans son assemblage. Avec ces techniques, précisent les scientifiques, qui permettent l’analyse de données de laboratoire par des « superordinateurs », il est possible de retracer toute l’évolution du virus. Ces simulations réalisées dans le cadre du programme XSEDE (Extreme Science and Engineering Environment) pourraient également s’appliquer à d’autres virus, dont le VHB. D’ailleurs, les chercheurs ont également étudié ainsi d'autres rétrovirus, dont des virus aviaires.

 

Alors que le VIH utilise IP6 pour s'assembler, se développer et devenir infectieux, les chercheurs veulent comprendre comment les rétrovirus en général ont développé un savoir-faire leur permettant d'utiliser ce type de molécules. Car si les virus évoluent, ce mécanisme d'assemblage reste toujours important.

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages