Vous recherchez une actualité
Actualités

VIN ROUGE: Plus de résistance musculaire avec une consommation modérée

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 1 semaine
Frontiers in Physiology

On connait déjà les nombreuses et étonnantes propriétés du resvératrol, présent dans le vin rouge, dans les myrtilles, les framboises, les mûres et... la peau des raisins; dont sa capacité à contrer l'impact négatif d’un régime « occidental » riche en graisses et en sucres. Cette étude de l'Université de Georgetown menée sur des singes rhésus et présentée dans la revue Frontiers in Physiology, ajoute un bénéfice à ceux déjà connus : l'augmentation de la resistance musculaire.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

De précédentes études ont documenté les bienfaits du resvératrol, un polyphénol ou antioxydant présent dans la plupart des fruits, dans la prévention de l'obésité, et plus généralement la longévité. Une étude plus récente a montré que des souris nourries avec un régime ne contenant que 0,1% de resvératrol vont "favoriser" la formation de tissu adipeux brun, ce qui va leur permettre de brûler l'énergie et les protéger contre l'obésité. Ici, en ajoutant du resvératrol au régime alimentaire des singes, les chercheurs constatent que leurs muscles squelettiques peuvent supporter des périodes d'activité plus longues. Les chercheurs suggèrent que le resvératrol pourrait contribuer à l'amélioration de l'activité physique, la mobilité, et la stabilité, en particulier chez les personnes âgées.


Le Dr JP Hyatt, professeur à l'Université de Georgetown et son équipe ont émis l'hypothèse qu'un supplément à base de resvératrol pourrait contrecarrer l'impact négatif d'un régime riche en sucre et en matières grasses sur la santé musculaire. Les chercheurs ont donc nourri un groupe de singes rhésus avec un régime alimentaire sain et un autre groupe avec un régime alimentaire riche en matières grasses et en sucre. La moitié de ce groupe a également reçu une supplémentation en resvératrol. Les chercheurs ont ensuite regardé la réponse des différents organes et parties du corps à la supplémentation en resvératrol et, en particulier la réponse des muscles.

Le bénéfice musculaire du resvératrol : 3 types de muscles ont été examinés, « lent », « rapide » et « mixte ». L'étude montre que chaque type de muscle répond différemment à l'alimentation et à l'ajout de resvératrol. Le muscle soléaire, un grand muscle allant de genou au talon, situé en arrière de la jambe est considéré comme un muscle puissant mais lent. Il est largement sollicité en position debout et durant la marche. Parmi les muscles analysés dans l'étude, ce muscle apparaît le plus affecté à la fois par un régime trop riche et, par le resvératrol. Le muscle plantaire, un muscle long de 5 à 10 cm situé sur la partie superficielle de partie postérieure de la jambe, ne présente pas la même réponse négative au régime riche, mais présente une réponse positive à l'ajout de resvératrol. Un troisième muscle, rapide, testé n'a pas été affecté par l'alimentation ou la supplémentation en resvératrol.

Globalement, le resvératrol semble augmenter la résistance musculaire à la fatigue, en particulier des muscles squelettiques, lents. Ces données suggèrent , que chez l'Homme, une supplémentation en resvératrol permettrait d'améliorer l'activité physique, la mobilité et la stabilité.

Autres actualités sur le même thème