Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VITAMINE D : Elle ne prévient pas les fractures chez les enfants

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 6 jours
The Lancet Diabetes & Endocrinology
Une supplémentation en vitamine D ne permet pas de prévenir les fractures osseuses chez les enfants (Visuel Adobe Stock 42353590)

Une supplémentation en vitamine D ne permet pas de prévenir les fractures osseuses chez les enfants, conclut cette étude menée à l’Université Queen Mary de Londres et à la Harvard T.H. Chan School of Public Health, y compris chez les enfants présentant une carence aiguë en vitamine D. Des résultats, présentés dans le Lancet Diabetes & Endocrinology, qui posent plus largement la question des limites des effets de la vitamine D sur la santé des os.

 

Environ un enfant sur 3 subit au moins une fracture avant l’âge de 18 ans. Ces fractures osseuses chez l’Enfant constituent un fardeau de santé mondial majeur, car elles peuvent ensuite être lourdes de conséquences pour la vie. La vitamine D est « censée » améliorer la solidité des os et son rôle de promotion de la minéralisation osseuse a retenu dernièrement l’attention, y compris chez les enfants. Cependant, aucun essai clinique n’avait jusque-là vérifié si une telle supplémentation peut contribuer à prévenir les fractures osseuses chez les enfants.

Calcium ou pas calcium ?

L’étude : les chercheurs britanniques et américains, en collaboration avec des collègues mongoliens- la Mongolie étant un pays avec une incidence très élevée de fractures osseuses et où la carence en vitamine D est très répandue-, ont mené un essai clinique pour déterminer si une supplémentation en vitamine D pouvait augmenter la solidité des os chez les enfants. Précisément, l’étude a suivi 8.851 jeunes participants, âgés de 6 à 13 ans, sur une durée de 3 ans. Les participants ont reçu une dose orale hebdomadaire de supplémentation en vitamine D. 95,5 % des participants souffraient d’une carence en vitamine D au départ. L’analyse constate que :

 

  • la supplémentation a été efficace pour ramener les niveaux de vitamine D à un niveau normal ;
  • les suppléments de vitamine D n’ont eu aucun effet sur le risque de fracture ou sur la solidité des os,

telle que mesurée par échographie.

 

Ces données, surprenantes devraient inciter les scientifiques à reconsidérer les effets des suppléments de vitamine D sur la santé des os, écrivent les chercheurs. L’un des auteurs principaux, le Dr Ganmaa Davaasambuu, professeur agrégé à Harvard commente ainsi ces données : « L’absence de tout effet d’une supplémentation soutenue et généreuse en vitamine D sur le risque de fracture ou la solidité des os chez les enfants déficients en vitamine D est frappante. Chez les adultes, la supplémentation en vitamine D est plus efficace pour la prévention des fractures lorsque le calcium est administré en même temps. Ainsi, le fait que nous n’ayons pas proposé de calcium aux côtés de la vitamine D aux participants peut expliquer les résultats nuls de cette étude ».

 

Alors que les enfants souffrant de rachitisme à l’inclusion, ont été exclus de l’étude, ces résultats ne sont pertinents que pour les enfants en bonne santé mais ayant un faible statut en vitamine D, précisent les auteurs.

Plus sur le Blog Fibromyalgie
Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème