Actualités

ALIMENTATION : Les pommes de terre regorgent aussi de nutriments essentiels

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 6 jours
Journal of Medicinal Food
L'étude rappelle l'absence d'effet néfaste et tous les bienfaits du tubercule pour la santé (Visuel Adobe Stock 266112580)

« Pourquoi cette tendance à exclure les pommes de terre du régime alimentaire, alors qu’elles « regorgent » de nutriments essentiels et ont leur place dans une alimentation saine ? », écrivent ces nutritionnistes du Pennington Biomedical Research Center (Baton rouge, Louisiane). L’étude, publiée dans le Journal of Medicinal Food rappelle l'absence d'effet néfaste et tous les bienfaits de ce tubercule pour la santé.

 

Lorsque l’on pense « à des légumes sains », on oublie systématiquement la pomme de terre. Le féculent a en effet acquis la réputation de favoriser la prise de poids, d’augmenter la résistance à l'insuline et le risque de diabète de type 2. L’étude conteste ces idées reçues et met en exergue ses nutriments essentiels et bénéfiques pour la santé.

La pomme de terre pour réduire son apport calorique ?

Candida Rebello, professeur au Pennington Biomedical et son équipe ont examiné comment un régime comportant des pommes de terre peut affecter les principales mesures de santé : « Nous montrons que les pommes de terre n'ont pas cet impact négatif sur la glycémie. Les participants à notre étude ont même perdu du poids. Les gens ont tendance à manger le même poids d'aliments, quelle que soit leur teneur en calories, afin de se sentir rassasiés. En consommant des aliments plus lourds et plus faibles en calories, il devient possible de réduire son apport calorique ».

 

L’étude menée auprès de 36 participants en surpoids, obèses ou résistants à l'insuline, n’a pas consisté à réduire la taille des repas des participants, mais à abaisser leur apport calorique en incluant des pommes de terre. Le repas de chaque participant était adapté à ses besoins caloriques personnalisés, mais une partie de la viande était remplacée par de la pomme de terre et les pommes de terre étaient préparées de manière à maximiser leur teneur en fibres.

 

  • les participants se déclarent plus rassasiés au point de ne pas toujours finir leur repas ;
  • les apports en nutriments essentiels ont pu être conservés dans le cadre d’un régime alimentaire moins coûteux ;
  • l’apport en pommes de terre n’a pas aggravé le déséquilibre métabolique (glycémie).

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème