Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ALIMENTATION : Ses bénéfices pour la santé passent forcément par le microbiote

Actualité publiée il y a 10 mois 2 semaines 5 jours
Journal of Nutrition
Une grande partie des effets bénéfiques de l'alimentation sont médiés par le microbiote intestinal (Visuel Adobe Stock 282204605)

Si la qualité de l'alimentation a un impact non discuté sur la santé, cette équipe de l’Université de l’Illinois montre que la plus grande partie des effets bénéfiques de l'alimentation sont médiés par le microbiote intestinal. L’étude, publiée dans le Journal of Nutrition, conclut en effet que c'est en favorisant la diversité du microbiome gastro-intestinal, que les bénéfices de l'alimentation sont optimisés.

 

On savait déjà qu'une alimentation variée et équilibrée favorise le maintien d’un poids de santé, permet de mieux contrôler le taux de cholestérol et préserve la santé cardiaque. L’équipe de l'Illinois se concentre sur un autre élément : le rôle de l'alimentation dans le soutien d'un microbiote gastro-intestinal sain qui à son tour soutient la santé globale.

« Actuellement, il n'existe pas de définition d'un microbiome sain »

Pour pouvoir en préciser la définition, il est important de comprendre comment l'alimentation peut influencer la structure du microbiote intestinal, puis formuler des recommandations nutritionnelles ciblées », précise l’auteur principal, Alexis Baldeon, chercheur au Département des sciences de la nutrition. Le microbiote se compose de milliards de micro-organismes qui vivent dans le tractus gastro-intestinal. Ils contribuent à de nombreux processus physiologiques, et un microbiote intestinal diversifié peut favoriser la résilience aux perturbations qui pourraient contribuer à la maladie.

 

L’étude analyse les données de l'American Gut Project, une grande base de données participative qui comprend des échantillons fécaux de milliers de participants et s'est concentrée sur les données d'un sous-ensemble de 432 participants en bonne santé répartis en 3 groupes en fonction de leur degré d’adhésion à l’échelle Eating Index (HEI), basée sur les recommandations nutritionnelles (américaines).

 

  • Les participants ayant le score le plus élevé, indiquant la plus forte conformité aux directives, présentent le microbiote ayant la plus grande diversité bactérienne, avec une surreprésentation des « bonnes » bactéries qui contribuent à des fonctions bénéfiques comme la fermentation des fibres.
  • Ce constat suggère que les recommandations nutritionnelles prennent aussi en compte et comme un objectif à part entière d’un « bon » régime alimentaire, cette diversité du microbiote.

« La santé du microbiote et la santé globale sont difficilement séparables », concluent les chercheurs.

« Le test de la composition de votre microbiome ne fait actuellement pas partie des examens de santé de routine. Mais ce sera probablement le cas, avec une meilleure compréhension de l'interaction complexe entre l'alimentation, le microbiote et la santé. Certains microbes intestinaux pourraient devenir la cible de nos recommandations alimentaires".

 

Et c’est d’ailleurs déjà l'objectif des supplémentations en probiotiques.

Plus sur le Blog Microbiote

Autres actualités sur le même thème