Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
SMFM

Des différences considérables constatées sur le microbiome infantile, en fonction de l'alimentation maternelle durant la grossesse et durant l'allaitement, c’est la première confirmation de cette étude du Baylor College of Medicine. Mais ce n’est pas tout : ces travaux, présentés à la Réunion annuelle de la Society for Maternal-Fetal Medicine d’Atlanta, montrent que le microbiome du lait maternel est un médiateur majeur de cet impact de l'alimentation de la mère sur le microbiome et donc la santé de l'enfant.

Si de précédentes études ont montré que l’alimentation maternelle pendant la grossesse et l’allaitement maternel pouvaient, indépendamment, modifier le microbiome et microbiote des enfants, et donc leur susceptibilité ou leur protection contre la maladie, ces chercheurs ont fait l'hypothèse que le microbiome du lait maternel pouvait aussi réguler ou influencer cet impact alimentaire. Le lait maternel contient un microbiome diversifié qui colonise le tractus gastro-intestinal du nourrisson et contribue ainsi à la mise en place du microbiote infantile.

Ici, 2 "cohortes" de femmes allaitant leurs bébés ont suivi 2 régimes alimentaires différents l'idée étant de pouvoir évaluer ce rôle joué par l'alimentation maternelle dans la composition taxonomique et métagénomique du microbiome du lait maternel.


- Dans la première, 7 femmes allaitantes ont reçu 60% de leur apport calorique quotidien en glucose ou en galactose, avec une période de sevrage d'1 semaine.

- Dans la seconde, 7 femmes allaitantes ont reçu soit un régime riche en graisses (55% de matières grasses, 30% de glucides, 15% de protéines), soit riche en glucides (25% de matières grasses, 60% de glucides, 15% de protéines) avec une période de sevrage thérapeutique de 1à 2 semaines.

Des échantillons de lait ont été collectés après la fin de chaque régime. L'ADN du lait a été soumis à une analyse metagénomique rigoureuse. Cette analyse montre que :

· la capacité fonctionnelle du microbiome du lait maternel varie considérablement selon l'alimentation maternelle.

· Le microbiome du lait « s'aligne » avec le métabolisme de l'alimentation consommée : Précisément, le régime avec apports élevés en galactose entraîne une augmentation de l'abondance des gènes impliqués dans le métabolisme, la signalisation, et la motilité vs le régime riche en glucose.

L'importance de l'alimentation maternelle via le lait maternel sur le microbiome infantile : Ces résultats incitent à un régime alimentaire équilibré, varié et adapté de la mère durant la grossesse et l'allaitement maternel, car le microbiome du lait maternel non seulement détermine le microbiome infantile mais accentue encore l'impact du régime alimentaire de la mère, durant la grossesse, sur la santé et l'immunité de l'enfant.

Autres actualités sur le même thème