Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLERGIE à l'arachide ne signifie pas allergie aux noix et autres fruits à coque

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 3 semaines
Annals of Allergy, Asthma & Immunology

Les fruits à coque (amandes, noix, noix de cajou et noisettes et non les arachides) apportent de grands bénéfices pour la santé, la simple consommation de quelques noix, chaque jour suffit à réduire le risque de maladie cardiaque, de cancer et autres maladies chroniques. Cependant de nombreux patients ayant vécu un seul épisode d'allergie aux noix ou autres fruits à coque sont tout simplement invités à ne pas réitérer. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Cette étude de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) conclut que 50% de ceux qui pensent être allergiques, ici aux noix, passent sans problème le défi alimentaire oral.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

De plus la seule allergie à aux noix constatée par test par piqûre cutanée, implique généralement le conseil d'éviter tous les autres fruits à coque. Cette recherche suggère de passer un test de défi alimentaire oral pour diagnostiquer correctement les différentes allergies aux fruits à coque à la fois pour confirmer la raison du premier épisode allergique mais aussi pour vérifier quels fruits à coque sont réellement allergènes. Le défi alimentaire oral reste le « juge de paix » de l'allergie, c'est en effet le moyen le plus précis de la diagnostiquer : le défi alimentaire oral consiste à inviter le patient à consommer de petites quantités de nourriture à des doses croissantes sur une période de temps, suivie de quelques heures d'observation pour surveiller et évaluer sa réaction. Un défi alimentaire oral ne doit être mené que sous la surveillance d'un allergologue, en raison du risque de réaction sévère voire mortelle.


Cette étude montre via l'analyse des dossiers de 109 patients allergiques à un fruit à coque, testés pour d'autres fruits à coque encore jamais consommés que si ces patients peuvent éventuellement y être plus sensibles, plus d'1 sur 2 n'a eu aucune réaction au défi alimentaire oral. Ainsi, même les patients allergiques à un fruit à coque qui ont un test positif à d'autres fruits à coque vont passer pour plus de la moitié d'entre eux le défi alimentaire oral concernant ces autres fruits à coque sans aucune réaction. Or passer sans réaction un défi alimentaire oral signifie bien l'absence d'allergie alimentaire. L'analyse montre que pratiquement aucun des patients allergiques à l'arachide, mais sensibles à un fruit à coque n'est en fin de compte diagnostiqué comme allergique à ce fruit à coque.

Allergie à l'arachide ne signifie pas allergie aux fruits à coque : c'est la première étude indiquant que les personnes allergiques à l'arachide peuvent ne pas avoir besoin d'éviter tous les fruits à coque. « De précédentes études ont suggéré que les personnes souffrant d'une allergie à un fruit à coque, ainsi que les patients souffrant d'allergie à l'arachide sont à risque d'être allergique à tous les fruits à coque. Nous constatons ici que même un test cutané ou un test d'allergie sanguine ne suffit donc pas à diagnostiquer avec précision l'allergie si la personne n'a jamais consommé ce fruit », explique le Dr Matthew Greenhawt, allergologue et auteur principal de l'étude. Au contraire, le défi alimentaire pourra permettre à des patients allergiques à un fruit à coque d'intégrer les autres fruits à coque dans leur alimentation.

February 2017 DOI: 10.1016/j.anai.2016.10.004 Addendum guidelines for the prevention of peanut allergy in the United States: Report of the National Institute of Allergy and Infectious Diseases–sponsored expert panel

Lire aussi : ALLERGIE aux cacahuètes: Leur consommation précoce réduit de 80% le risque -

Autres actualités sur le même thème