Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: Les 4 facteurs cardiovasculaires à éviter pour réduire son risque

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 3 semaines
Radiology

4 facteurs de risque cardiovasculaire spécifiques peuvent prédire la maladie d'Alzheimer, résume cette étude. La bonne nouvelle, c’est que ces facteurs sont dans une certaine mesure modifiables. Cette étude de l'Université de Californie du Sud, publiée dans la revue Radiology, montre en effet que ces facteurs sont associés à de plus petits volumes de certaines zones clés du cerveau. Ces volumes moindres de matière grise sont des indicateurs précoces de démence et de la maladie d'Alzheimer.

La consommation d'alcool, le tabagisme, l'obésité et le diabète viennent d'être associés à ces « rétrécissements » du cerveau par les chercheurs de la Keck School of Medicine de l'Université de Californie du Sud à Los Angeles. «Nous savions déjà que les facteurs de risque vasculaires endommagent le cerveau et peuvent entraîner des troubles cognitifs», explique le Dr Kevin S. King, professeur de radiologie et auteur principal de l'étude. « Nos résultats nous donnent une idée plus précise de la relation entre les facteurs de risque vasculaires spécifiques et santé du cerveau ».


L'étude a examiné 3 zones importantes du cerveau, l'hippocampe, le précuneus (un gyrus de la face interne du lobe pariétal du cortex cérébral) et le cortex cingulaire postérieur. Une perte de volume de matière grise dans ces 3 zones peut en effet être un prédicteur de la maladie d'Alzheimer. 1.629 participants de la Dallas Heart Study (DHS) ont été répartis en 2 groupes d'âge, 805 de moins de 50 ans et 824 de 50 ans et plus. Les chercheurs ont recueilli les données de mode de vie, d'IRM du cerveau et de scores aux tests cognitifs, au départ de l'étude et 7 années plus tard. Ils ont ainsi évalué la déficience cognitive légère et les formes précliniques de la maladie d'Alzheimer chez les participants. L'équipe identifie ainsi les facteurs de risque spécifiques de mode de vie associés à de plus petits volumes dans les 3 zones du cerveau étudiées. Leurs résultats confirment des scores plus faibles aux tests cognitifs en corrélation avec ces volumes inférieurs du cerveau.

L'étude révèle ainsi que,

· la consommation d'alcool, le tabagisme, le diabète et l'obésité sont associés à un volume plus petit du cerveau, de ces 3 zones et à des scores inférieurs aux tests cognitifs.

· chez les patients de 50 ans et plus, les volumes de l'hippocampe et du précuneus sont des indicateurs de risque précoces de déclin cognitif,

· tandis que le petit volume du cortex cingulaire postérieur est un prédicteur significatif chez les patients de moins de 50 ans.

Certes d'autres études restent nécessaires pour mieux évaluer l'impact des facteurs de risque cardiovasculaires spécifiques sur le cerveau mais le message est déjà clair pour les patients. Eviter ou réduire ces 4 facteurs de risque permet aussi de réduire le risque de démence, plus tard dans la vie.

Source: Radiology (In Press) July 2015 Cardiovascular Risk Factors Associated with Smaller Brain Volumes in Regions Identified as Early Predictors of Cognitive Decline via Eurekelert (AAAS) Specific cardiovascular risk factors may predict Alzheimer's disease

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème