Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER : Visuelle et auditive, la déficience sensorielle annonce la démence

Actualité publiée il y a 8 mois 2 semaines 3 jours
Alzheimer's & Dementia: Diagnosis, Assessment & Disease Monitoring
Evaluer régulièrement les capacités sensorielles pour évaluer les capacités cognitives (Visuel Adobe Stock 175074088)

La déficience auditive et visuelle est liée à un risque élevé de démence, conclut -à nouveau- cette étude de de l'Université de Washington qui révèle ainsi cette déficience sensorielle double comme un marqueur de risque relativement élevé de démence. Ces conclusions, présentées dans la revue Alzheimer & Dementia: Diagnosis, Assessment & Disease Monitoring, soutiennent une évaluation régulière de la vision et de l'ouïe chez les personnes âgées.

 

Les déficiences auditives et visuelles sont courantes chez les personnes âgées,

  • avec une prévalence de la perte auditive d’environ 33% chez les personnes âgées de 70 ans et plus affectées,
  • et de 18% pour la déficience visuelle.
  • L'incidence et la prévalence de ces déficiences sensorielles augmentent avec l'âg ;
  • Ces déficiences sont associées à un risque accru de mortalité et de difficultés fonctionnelles.

De plus, plusieurs études prospectives ont montré que les déficiences auditives et visuelles chez les personnes âgées augmentent indépendamment le risque de déficience cognitive et de démence. La perte sensorielle peut précipiter l'isolement social, la dépression et la sédentarité. Enfin, la déficience sensorielle et le déclin cognitif peuvent partager des processus pathologiques similaires, tels que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou les maladies neurodégénératives.

Evaluer régulièrement les capacités sensorielles pour évaluer les capacités cognitives

L’étude est menée auprès de 2.051 personnes âgées dont 22,8% atteintes de déficience auditive ou visuelle et 5,1% atteintes de la « double déficience », suivies pendant 8 ans. L’analyse conclut que :

  • la double déficience sensorielle est associée à un risque de démence 86% plus élevé que l'absence de déficience sensorielle ;
  • au cours du suivi, la démence s'est développée chez 14,3% des personnes sans déficience sensorielle, mais chez 16,9% des personnes atteintes d'une déficience sensorielle et chez 28,8% des participants présentant la double déficience sensorielle ;
  • les participants avec déficience sensorielle double s’avèrent 2 fois plus susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer que les participants exempts de déficience sensorielle.

L'évaluation des capacités sensorielles qui témoignent du fonctionnement cérébral et cognitif est donc essentielle chez le patient âgé. Chez les plus âgés, la déficience visuelle et/ou auditive peut en effet être un signe annonciateur de démence et de maladie d'Alzheimer.

 

« Les implications sont importantes également pour l'identification de participants aux essais de prévention et de traitement de la maladie d'Alzheimer. Ces résultats posent la question de  savoir si les traitements de la vision et de la perte auditive peuvent aussi limiter le risque de démence".

Autres actualités sur le même thème