Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: Vitamine C et bêta-carotène bénéfiques contre la démence?

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 2 jours
Journal of Alzheimer's Disease

Des niveaux plus faibles de certains antioxydants constatés chez des patients atteints de démence à l’influence possible de ces anti-oxydants sur la pathogenèse de la maladie d'Alzheimer, il n’y a qu’un pas. C’est celui de chercheurs de l'Université de Ulm qui suggèrent, dans l’édition de septembre du Journal of Alzheimer's Disease, que des apports en vitamine C et en bêta-carotène pourraient contribuer à prévenir l'apparition et le développement de la maladie d'Alzheimer (MA).

Le professeur Gabriele Nagel, épidémiologiste, et le Pr Christine von Arnim, neurologue, de de l'Université de Ulm ont découvert que la concentration sérique en vitamine C et en bêta-carotène sont significativement plus faibles chez les patients atteints de démence légère que chez des témoins sains. Ils ont fait ainsi l'hypothèse qu'il pourrait donc être possible d'influencer la pathogenèse de la MA par un régime alimentaire riche en antioxydants.


De plus, le stress oxydatif, qui limite l'exploitation de l'oxygène dans le corps humain, est soupçonné de favoriser le développement de la MA. Une raison supplémentaire d'efficacité des antioxydants contre la neuro-dégénérescence.

La MA associée à des niveaux faibles de vitamine C et de bêta-carotène : Leur étude a porté sur 74 patients atteints de MA légère, âgés de 79 ans en moyenne et 158 ​​témoins sains dont les niveaux sériques de vitamine-C, vitamine E, bêta-carotène, de lycopène et de la coenzyme Q10 ont été mesurés.

Alors qu'ils ne constatent aucune différence entre patients atteints et sujets sains sur les niveaux de vitamine E, lycopène, et Q10, les chercheurs constatent que la concentration en vitamine C et en bêta-carotène dans le sérum des patients atteints est significativement plus faible que dans le sang des sujets témoins, et cela après ajustement de facteurs confondants.

Néanmoins, précisent les auteurs, le mode de conservation et de préparation des aliments ou encore les facteurs de stress dans la vie des participants ont pu influencer les résultats. Les résultats doivent donc être confirmés par des études prospectives avec plus de participants, mais la vitamine C et le bêta-carotène pourraient bien prévenir, naturellement, l'apparition et le développement de la maladie d'Alzheimer.

Source: Journal of Alzheimer's Disease Volume 31, Number 4, IN PRESS Dietary Antioxidants and Dementia in a Population-Based Case-Control Study among Older People in South Germany (Visuel © Natika - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème