Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIDIABÉTIQUE : Les agonistes GLP-1 réduisent aussi le risque cardiaque

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 1 jour
The Lancet Endocrinology
Les agonistes des récepteurs du GLP-1 réduisent également le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral (AVC), l'insuffisance et la mort subite cardiaque (Adobe stock 213466019)

Cette nouvelle méta-analyse défend résolument la classe des agonistes des récepteurs du GLP-1 indiquée dans le traitement du diabète de type 2. L’analyse qui a passé au crible 98 articles et 8 essais cliniques portant au total sur plus de 60.000 participants, révèle qu’une classe de médicaments contre le diabète, les agonistes des récepteurs du GLP-1, réduit également le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral (AVC), l'insuffisance et la mort subite cardiaque. Un résultat important, alors que jusque-là une autre classe, les inhibiteurs du SGLT2 avaient démontré des avantages cardiaques et rénaux, et plus récemment une perte de poids deux fois plus élevée qu’avec les autres médicaments, toujours chez les patients diabétiques de type 2. Ces données, à paraître dans le Lancet Endocrinology, confirment que cette classe de médicaments, les agonistes des récepteurs du GLP-1, est également bénéfique pour les résultats cardio-rénaux, bien que plus modestement que les inhibiteurs du SGLT2.

 

Finalement l’analyse confirme cet avantage cardiovasculaire aussi pour les agonistes des récepteurs du GLP-1, avec des réductions de 14 à 15 % du risque de crise cardiaque, d’AVC et de décès par maladie cardiovasculaire. Ainsi que la mortalité toutes causes confondues de 12 à 13 %.

Des avantages supplémentaires cardiovasculaires qui comptent pour ce groupe de patients.

Dirigée par une équipe de l'Université de Glasgow, la méta-analyse confirme la sécurité et précise les avantages de cette classe de médicaments, soit :

 

  • une réduction du le risque d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque et des bénéfices rénaux importants : la sous-analyse de 8 essais récents révèle ainsi que les admissions à l'hôpital pour insuffisance cardiaque sont réduites de 11 % et que les résultats rénaux importants étaient réduits d'environ 18 à 21 %.
  • parmi les différentes classes de médicaments antidiabétique, la classe des agonistes des récepteurs du GLP-1 est la seule à présenter des avantages sur l’ensemble des résultats cardiovasculaires, dont le risque d’AVC ;
  • la classe des agonistes synthétiques des récepteurs du GLP-1 à base d'exendine-4 est tout aussi efficace à réduire ce risque cardiovasculaire ;
  • ces effets positifs sur les résultats cardiovasculaires apparaissent cohérents et comparables dans tous les sous-groupes testés ;
  • l'incidence de l'hypoglycémie sévère, de la rétinopathie, de la pancréatite et du cancer du pancréas ne diffère pas entre le traitement par ces médicaments et la prise d’un placebo, ce qui confirme un excellent profil de sécurité de cette classe de médicaments.

 

 « Il s'agit d'un résultat important, car auparavant les patients se demandaient si seuls les médicaments à base humaine étaient efficaces. Nous montrons aujourd’hui que ce n'est pas le cas et que les deux types d’agonistes des récepteurs du GLP-1 sont tout aussi efficaces », précise l’auteur principal, Naveed Sattar, professeur de médecine métabolique à l’Institute of Cardiovascular and Medical Sciences de l’Université de Glasgow.

 

Ces résultats confirment que la classe de médicaments est bénéfique pour les résultats cardio-rénaux, bien que plus modestement que les inhibiteurs du SGLT2. Mais c’est « sans compter » « les avantages évidents des agonistes des récepteurs du GLP-1 sur la réduction de l'accumulation de plaque dans les artères" -un facteur majeur d’AVC-.

 

De plus, le fait que les agonistes des récepteurs du GLP-1 aident les patients à perdre du poids et à réduire la pression artérielle sont des avantages supplémentaires qui comptent pour ce groupe de patients.

Autres actualités sur le même thème