Vous recherchez une actualité
Actualités

ANXIÉTÉ: Les hypochondriaques ont plus de risque cardiaque

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 2 semaines
BMJ

Certaines personnes sont préoccupées au sujet de leur santé, au point de s’en rendre malade. Selon cette étude norvégienne en effet, se faire du souci pour sa santé augmente de manière significative, le risque cardiovasculaire. Des conclusions présentées dans le British Medical Journal qui suggèrent que l’hypochondrie peut aussi devenir une maladie.

Les chercheurs du Norwegian Institute of Public Health ont suivi durant 12 ans, 7.052 participants d'âge moyen (43 ans), pour évaluer le lien entre l'anxiété sur la santé et le développement de vrais problèmes de santé, en particulier, de maladies cardiaques. Les participants ont renseigné par questionnaire leurs problèmes de santé et leur santé cardiaque. L'anxiété a été évaluée à l'aide d'une échelle d'autoévaluation reconnue, l'indice de Whitley, en 14 items. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, tels que l'obésité, le tabagisme, la pression artérielle, le cholestérol et le diabète. Pour identifier les cas de maladies cardiaques, les chercheurs ont utilisé les données de registres (norvégiens) d'hospitalisations et de décès liés aux maladies cardiovasculaires. L'analyse constate que les personnes atteintes d'anxiété ont une probabilité accrue de 73% de développer une maladie cardiaque. Précisément,


· 10% (710 personnes) répondaient aux critères d'anxiété,

· A 7 ans de suivi, 3,3% des participants ont développé une maladie cardiaque,

· ce taux s'avère plus élevé chez les personnes souffrant d'anxiété sur leur santé (6%) vs 3% pour les autres participants.

· D'autres facteurs de santé sont associés à l'anxiété, notamment l'âge, le sexe, le niveau d'instruction, le tabagisme, l'alcool, l'activité physique et l'IMC élevé.

· Après ajustement avec tous ces facteurs de confusion, les personnes souffrant d'anxiété pour leur santé présentent encore un risque accru de 73% de développer une maladie cardiaque.

· Cette corrélation apparaît plus forte chez les hommes (+78%) que chez les femmes (+58%).

L'anxiété peut donc bien être considérée comme un facteur de risque de maladie cardiaque, concluent les auteurs, qui appellent donc à la surveiller chez les patients déjà à risque cardiaque élevé.


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre