Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC, INFARCTUS: La rutine, un composé des agrumes, puissant anti-thrombotique

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 2 semaines
Journal of Clinical Investigation

C’est un nouvel agent thérapeutique pour prévenir AVC ou crises cardiaques, que ce composé flavonoïde appelé la rutine, présent dans les fruits et légumes et vendu comme supplément diététique -et autorisé par la FDA. Ces résultats du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC), publiés dans l’édition du 8 mai du Journal of Clinical Investigation montrent que la rutine peut empêcher la formation de caillots sanguins et en complément d’anticoagulants, pourrait aider à sauver des milliers de vies.

C'est donc une nouvelle stratégie pour la prévention des thromboses et une voie vers des essais cliniques de ce flavonoïde populaire en prévention et traitement de l'AVC et de la crise cardiaque, ainsi que de la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire. Le Pr Robert Flaumenhaft, chercheur au BIDMC et professeur agrégé de médecine à la Harvard Medical School, l'auteur principal explique qu'environ la moitié de la morbidité et de la mortalité dans les pays riches peut être attribuée à une crise cardiaque ou un AVC.


L'étude a porté sur une protéine, la protéine disulfure isomérase (PDI) rapidement sécrétée par les plaquettes et les cellules endothéliales au cours de la thrombose, quand un caillot se forme dans un vaisseau sanguin. L'inhibition de la PDI pourrait donc peut-être bloquer la thrombose…Les chercheurs ont vérifié ce principe sur un modèle murin. «PDI est sécrétée par les cellules chez un animal vivant en cas de thrombose et est bien une cible potentielle pour la prévention des thromboses», explique le Pr Flaumenhaft. Toutefois, comme PDI est nécessaire dans des cellules saines pour la synthèse correcte des protéines, les scientifiques ont dû identifier un composé spécifique qui pourrait bloquer la forme de la protéine spécifique à la thrombose sans inhiber la forme intracellulaire « normale ».

La rutine émerge comme l'agent le plus puissant, une fois testée parmi plus de 5.000 composés pressentis comme inhibiteurs de PDI. C'est un bioflavonoïde présent dans de nombreux fruits, légumes et thés, dont, les oignons, les pommes et les agrumes. La rutine est également vendu comme un supplément à base de plantes et a reçu une mention spéciale de sécurité de la US Food and Drug Administration (FDA). Étonnamment, les études menées sur la rutine montrent que la partie même de la molécule qui apporte une capacité à inhiber PDI empêche également le composé de pénétrer les cellules. «Cette constatation explique comment ce composé peut être à la fois un puissant inhibiteur de PDI et un supplément alimentaire sain», explique le Pr Flaumenhaft.

Testée sur un modèle murin de la thrombose, le composé conserve ses propriétés anti-thrombotiques une fois métabolisé après ingestion orale et se montre efficace. « C'est le composé le plus puissamment anti-thrombotique que nous ayons jamais testé » dit Flaumenhaft. La rutine parvient, en effet, à empêcher à la fois l'accumulation de plaquettes et la génération de fibrine lors de la formation de thrombus. Ce seul agent peut traiter et prévenir les deux modes de formation de caillots. Même en complément d'anticoagulants, comme l'aspirine ou la warfarine , la rutine pourrait ainsi contribuer à réduire la récidive d'événements cardiovasculaires.

« Un médicament sûr et peu coûteux qui pourrait réduire les caillots récurrents et pourrait aider à sauver des milliers de vies ».

Source: J Clin Invest. doi:10.1172/JCI61228 Protein disulfide isomerase inhibitors constitute a new class of antithrombotic agents (© M.studio - Fotolia.com)

Lire aussi : INSUFFISANCE CARDIAQUE: Alors, aspirine ou warfarine? -

Autres actualités sur le même thème