Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de l'OVAIRE: Bien meilleur pronostic en cas de mutation des gènes BRCA1 ou 2

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 6 heures
JAMA

Meilleure survie et meilleur pronostic pour les patientes atteintes de cancer invasif de l'ovaire avec mutation germinale dans les gènes BRCA1 et particulièrement BRCA2, conclut cette étude de l'Institut (américain) national du cancer (Maryland), publiée dans l’édition en ligne du 25 janvier du JAMA.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Parmi les femmes ayant un cancer invasif de l'ovaire épithélial, les patientes présentant une mutation dans les gènes BRCA1 ou BRCA2, germinale, c'est-à-dire qui pourrait être transmise à leur descendance bénéficieraient d'une meilleure survie à 5 ans, la mutation dans le gène BRCA2 étant associée au meilleur pronostic,


"Les mutations germinales dans les gènes BRCA1 et BRCA2 sont les facteurs les plus puissants de risque génétique de cancer du sein et du cancer de l'ovaire. Ces mutations sont présentes chez 6 à 15 % des femmes atteintes de carcinome épithélial de l'ovaire, la forme la plus fréquente de ce type de cancer", précisent les auteurs qui ont cherché à préciser le pronostic relatif aux formes liées aux mutations de BRCA1 / 2.

Le Pr Kelly L. Bolton, de l'Institut national du cancer et ses collègues ont mené cette analyse sur l'effet des mutations de la lignée germinale sur BRCA1 et BRCA2 sur le pronostic des femmes atteintes de cancer épithélial de l'ovaire, sur la base des données de 26 études observationnelles, réunissant 1.213 cas avec mutations germinales du gène BRCA1 (n = 909) ou BRCA2 (n = 304) vs 2.666 cas non porteurs de ces mutations. Durant les 5 années d'étude, 1.766 décès sont survenus.

La survie à 5 ans est atteinte par,

- 36% des femmes non-porteuses de ces mutations,

- 44% des femmes porteuses de la mutation du gène BRCA1,

- 52% des femmes porteuses de la mutation du gène BRCA2.

Après ajustement, les femmes porteuses de la mutation du gène BRCA1 ont eu une survie plus favorable que les non-porteuses, mais moins favorable qu les femmes porteuses de la mutation sur BRCA2. Cet avantage de survie pour les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 est moins marqué chez les femmes qui ont déclaré des antécédents familiaux de cancer de l'ovaire, du sein, ou des deux.

Des implications importantes pour la gestion clinique des patientes atteintes du cancer de l'ovaire : Ces données peuvent être utilisées par les professionnels de santé pour leurs conseils aux patientes concernant la survie attendue. Par ailleurs, les cancers de l'ovaire avec mutations BRCA1 et BRCA2 répondent aux chimiothérapies à base de platine. Enfin, ces résultats justifient, pour les auteurs, des tests de routine pour les patientes atteintes de cancer de l'ovaire.

Source : JAMA. 2012;307[4]:382-390 « Women With Certain Type of Ovarian Cancer and BRCA Gene Mutation Have Improved Survival at 5 Years »

Accéder aux dernières actualités sur les Cancers de l'ovaire

Lire aussi : CANCER de l'OVAIRE: Des protéines défectueuses prédictrices de récidive -

Autres actualités sur le même thème