Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS et médicaments au volant, nouvelles conduites à risque chez les jeunes

Actualité publiée il y a 5 années 2 jours 20 heures
CAMH

Le cannabis ou les médicaments ont-t-ils remplacé l’alcool…au volant chez les jeunes? C’est l’une des conclusions de cette très large étude du Centre for Addiction and Mental Health (Toronto) qui nous présente un état des lieux des nouvelles habitudes d’usage de substances, chez les jeunes. Ces données qui confirment les résultats de précédentes études, appellent à une évolution simultanée des stratégies de prévention.

Si la consommation d'alcool et le tabagisme chez les élèves de collège et de lycée reste à un niveau stable, l'utilisation récréative de médicaments OTC est en augmentation écrivent les auteurs. La conduite après usage de stupéfiants est de plus en plus fréquente également, conclut cette enquête menée auprès de 10.272 étudiants canadiens.


L'alcool : Si sa consommation est en baisse (ici au Canada), comme ailleurs, le mode de consommation évolue.

· Si la baisse globale est prometteuse, les jeunes qui boivent le font de façon dangereuse: Un étudiant sur 5 pratique le binge drinking au moins une fois par mois.

· 8% déclarent avoir été blessés ou avoir blessé quelqu'un, sous l'emprise de l'alcool.

Les médicaments prescrits ou OTC sont de plus en plus utilisés.

· Un étudiant sur 8 déclare avoir pris des opioïdes (médicaments normalement sur prescription) à des fins récréatives dans l'année précédente, la majorité d'entre eux s'étant procuré ces produits à la maison.

· 1% déclare prendre des « stimulants » type ritaline utilisée pour traiter le TDAH, hors prescription.

· L'utilisation de certains médicaments OTC contre la toux (codéine) avec l'objectif de «se défoncer», est de plus en plus fréquente et par environ 10 % des étudiants.

· Un étudiant sur 6 signale également une addiction à certains médicaments.

Conduite sous l'emprise de substances

· 18% déclarent avoir été passager d'un véhicule conduit par quelqu'un qui avait bu de l'alcool,

· 4% avouent avoir déjà conduit moins d'une heure après avoir consommé 2 verres ou plus d'alcool,

· 10% avouent avoir déjà conduit moins d'une heure après avoir consommé du cannabis,

· 14% avoir été passager d'un véhicule conduit par quelqu'un qui avait fumé.

Alors que l'alcool au volant a tendance à diminuer chez les jeunes, le cannabis au volant reste stable ces dernières années, suggérant la nécessité de renforcer les messages de santé publique sur les dangers au volant, de la consommation de cannabis.

L'utilisation des pipes à eau et des cigarettes électroniques est en forte augmentation également chez les jeunes, confirme à nouveau cette étude :

· Près de 10% ont fumé la chicha au cours de l'année précédente,

· 15% ont expérimenté la cigarette électronique,

· 2% ont expérimenté le cannabis synthétique ou spice ou K2.

De nouvelles données qui confirment l'émergence de certaines substances de remplacement et l'évolution rapide de ces comportements chez les jeunes, impliquant une adaptation rapide des stratégies de prévention et de prise en charge.

Source: The Centre for Addiction and Mental Health (CAMH) Is smoking cannabis and driving the new drinking and driving? (Visuel@ © Monkey Business - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Cannabis

Lire aussi : SÉCURITÉ routière: La conduite « en état de cannabis » double le risque d'accident mortel -

Autres actualités sur le même thème

Pages