Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANNABIS : Et s'il s'attaquait à la santé vasculaire ?

Actualité publiée il y a 8 mois 2 semaines 4 jours
SCAI
Les usagers de cannabis encourent un risque multiplié par 3 de développer une maladie artérielle périphérique (Visuel Adobe Stock 19839128)

Si les troubles cardiovasculaires sont plus rarement évoqués comme faisant partie des associations négatives possibles avec la consommation de cannabis, cette étude vient apporter de nouvelles preuves en suggérant que les usagers de cannabis encourent un risque multiplié par 3 de développer une maladie artérielle périphérique. Ces nouvelles données, présentées lors des Sessions scientifiques de la Society for Cardiovascular Angiography and Interventions (SCAI), soulignent l'importance d'une surveillance vasculaire et d’un dépistage précoce chez les consommateurs réguliers de cannabis.

 

La consommation de cannabis a augmenté ces dernières années, près d’1 adulte sur 2 ayant déclaré en avoir consommé au moins une fois, au cours de l’année précédente. Si de nombreuses études ont examiné l'impact de sa consommation sur la santé, peu ont abordé ses effets sur le système vasculaire.

 

L’AOMI ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est une forme de maladie artérielle périphérique caractérisée par le rétrécissement des artères qui réduisent le flux sanguin vers les bras ou les jambes. La condition peut entraîner une perte de mobilité, une réduction de la qualité de vie, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC) voire le décès.

Une relation négligée entre la consommation de cannabis et la maladie artérielle périphérique

L’étude analyse les données de patients hospitalisés aux Etats-Unis, de 2016 à 2019, diagnostiqués avec une maladie artérielle périphérique et ayant déclaré une consommation de cannabis. Les patients ont ensuite été regroupés en fonction d’une intervention vasculaire percutanée des membres inférieurs. Sur les 30 millions de patients identifiés avec maladie artérielle périphérique,

 

  • 623.768 (environ 2 %) ont été recensés comme consommateurs de cannabis ;
  • ces consommateurs de cannabis présentent un risque plus que multiplié par 3 de maladie artérielle périphérique ;

 

Le message est simple et s’il ne confirme qu’une association, celle-ci est issue d’un très large échantillon :

les consommateurs de cannabis doivent être conscients des symptômes de la maladies artérielle périphérique

tels que des douleurs ou des sensations de froid dans les jambes en marchant et une repousse plus lente des cheveux. La détection précoce de la maladie artérielle périphérique est primordiale car la condition est évolutive et peut finir par avoir un impact considérable sur la qualité de vie.

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème