Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS : Il pourrait contribuer à réduire l’abus d’opioïdes

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 2 jours
Health Economics
La légalisation du cannabis -à usage récréatif- apparaît liée à une diminution temporaire des visites aux urgences liées à l’abus d’opioïdes (Visuel Adobe Stock 283961440)

Dans les états où c’est le cas, la légalisation du cannabis -à usage récréatif- apparaît liée à une diminution temporaire des visites aux urgences liées à l’abus d’opioïdes, conclut cette recherche menée à l’Université de Pittsburgh. Des données publiées dans la revue Health Economics qui soulignent alors une réduction plus importante de l’utilisation des opioïdes chez les hommes jeunes, de 25 à 44 ans. Cette phase temporaire de « déclin des opioïdes » avec l’autorisation du cannabis récréatif conduit à une stabilisation sans reprise, des visites aux Urgences pour overdoses.

 

« C’est une vraie tendance et bienvenue en santé publique », constate l’auteur principal, Coleman Drake, professeur en politique et gestion de la santé au Pitt Public Health's Department of Health Policy and Management.

Légaliser le cannabis peut freiner la crise des opioïdes

L'épidémie d'opioïdes s'est accélérée ces dernières années. Aux Etats-Unis, alors que l’abus d’opioïdes fait chaque année, plus de 80.000 décès, 19 États sur 50 ont à ce jour légalisé le cannabis récréatif, ce qui signifie que près de la moitié de la population américaine peut accéder au cannabis récréatif.

 

L'étude : l’équipe a analysé les données de visites aux Urgences impliquant l’abus d’opioïdes dans 29 États entre 2011 et 2017 dont 4 États qui avaient légalisé le cannabis à usage récréatif au cours de la période. Les 25 États restants ont servi de groupe témoin. L’analyse montre :

 

  • une réduction de 7,6 % des visites aux urgences liées aux opioïdes dans les Etats avec légalisation, durant les 6 mois suivant l'entrée en vigueur de la loi ;
  • cette réduction est plus sensible chez les hommes âgés de 25 à 44 ans- qui représentent, par ailleurs, la majorité des consommateurs réguliers de cannabis ;
  • si cette baisse des visites aux urgences pour abus d’opioïdes n’a pas persisté au-delà de 6 mois, ensuite les visites n'ont pas réaugmenté, suggérant un effet « stabilisateur » du cannabis sur la consommation d’opioïdes ; cela suggère également que le cannabis ne sert pas de « passerelle » vers les opioïdes.

 

Pris ensemble, ces résultats qui viennent s'ajouter aux preuves disponibles de la littérature, confirment le cannabis comme un substitut efficace aux opioïdes pour réduire la douleur : « Le cannabis peut soulager la douleur des personnes qui consomment des opioïdes, mais le cannabis n'est pas un traitement pour les troubles liés à la consommation d'opioïdes. Néanmoins, c'est une bonne nouvelle pour la santé publique :

 

il semble possible de réduire la consommation d'opioïdes en légalisant le cannabis récréatif ».  

Autres actualités sur le même thème