Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS MÉDICAL : C'est moins de prescriptions et moins d'hospitalisations

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 4 jours
Cannabis and Cannabinoid Research
Chez les utilisateurs de cannabis médical, la consommation de médicaments sur prescription est réduite de 14% (Visuel AdobeStock_305270592);

Les consommateurs de cannabis médical utilisent moins de ressources médicales, prennent moins de médicaments et déclarent une meilleure qualité de vie, conclut cette analyse de la John Hopkins. Par ailleurs l’étude, présentée dans la revue confirme les bénéfices attendus de cet usage thérapeutique soit une diminution de la douleur, une meilleure qualité de sommeil et une anxiété réduite.

 

Aux Etats-Unis, à ce jour, plus de 2 millions de personnes sont enregistrées dans les programmes de cannabis médical pour des indications approuvées par l’Agence américaine, la Food and Drug Administration (FDA) dont, principalement, l'épilepsie pédiatrique, l'anorexie chez les patients atteints du sida et les nausées et vomissements chez les patients atteints de cancer. L’équipe de Baltimore qui a interrogé un échantillon d’utilisateurs rapporte des avantages médicaux collatéraux et appelle à d’autres essais cliniques pour préciser et évaluer ces avantages.

Moins de médicaments sur prescription, moins d’hospitalisations, moins de visites aux Urgences

En effet, au-delà des bénéfices attendus de réduction de la douleur et de l’anxiété et d’amélioration de la qualité de sommeil, les utilisateurs de cannabis médical ont un moindre besoin des ressources de santé, explique l’auteur principal, Ryan Vandrey, professeur agrégé de psychiatrie à l'Université Johns Hopkins :

L’enquête menée auprès de 800 consommateurs de cannabis médical et de plus de 460 témoins non-utilisateurs constate :

  • un score de qualité de vie supérieur de 8% chez les utilisateurs,
  • une réduction d'environ 9% des scores de douleur,
  • une réduction de 12% des scores d'anxiété ;
  • une consommation de médicaments sur prescription est réduite de 14% ;
  • un taux de visites aux Urgences réduit de 39%,
  • un taux d’admission à l’hôpital dans les 30 derniers jours réduit de 46%.

 

En synthèse, le cannabis médical pourrait permettre une économie en ressources et en soins de santé, à la fois bénéfique au patient et au système de santé.

Autres actualités sur le même thème