Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE BARIATRIQUE: Elle réduit aussi les lésions du foie

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 2 semaines
DDW

Si la chirurgie de l’obésité ou chirurgie bariatrique accumule les preuves de son efficacité contre le diabète, elle montre aussi ici, avec cette étude de l'Université de Floride du Sud (Tampa) son efficacité dans la stéatose hépatique non alcoolique. Ces conclusions, présentées à la Digestive Disease Week, montrent même une inversion de la fibrose du foie lorsqu’à stade précoce, l'épaississement et la cicatrisation des tissus hépatiques.

Alors que le diabète est une comorbidité fréquente de l'obésité, l'épidémie d'obésité peut également conduire à une épidémie de maladie non alcoolique du foie gras, explique le Dr Murr, auteur principal de l'étude, qui rappelle aussi que parmi les 30% de la population américaine qui souffrent de cette maladie, plus de la moitié souffre également d'obésité sévère. La chirurgie bariatrique pourrait donc être aussi un outil précieux de prévention du développement de la maladie hépatique généralisée.


L'équipe de l'Université de Floride du Sud ont comparé les biopsies du foie de 152 patients, une première fois avant intervention bariatrique puis 29 mois plus tard. En examinant les biopsies pré-opératoires, les chercheurs ont pu identifier les patients présentant la maladie non alcoolique du foie gras et cela à partir des dépôts de graisse et du niveau d'inflammation du foie. Après examen des biopsies post-opératoires, ils constatent que la chirurgie bariatrique a permis des améliorations notables :

· une résolution de 70% des dépôts de graisse,

· une réduction des niveaux d'inflammation chez 74% des patients,

· un contrôle de 32% des cas d'inflammation chronique généralisée,

· une résolution, dans 88% des cas de Stéatohépatites,

· une amélioration ou une résolution chez 62% des patients atteints de fibrose hépatique au stade II,

· l'inversion de la fibrose ne s'appliquant qu'à la fibrose à un stade précoce.

La chirurgie bariatrique permet donc de réduire l'inflammation du foie, inverser la fibrose du foie à stade précoce, favoriser la cicatrisation des tissus hépatiques, en réduisant simplement les dépôts de graisse dans le foie. L'auteur suggère, avec ces résultats, que la chirurgie bariatrique puisse être envisagée chez les patients à IMC >35 avec comorbidités liées à l'obésité, ou à IMC>40, des patients chez qui les médicaments ne permettent qu'un faible taux de réussite.

Source: Digestive Disease Week 2014 Bariatric surgery improves histological features of nonalcoholic fatty liver disease and liver fibrosis

Pour en savoir plus sur la Chirurgie bariatrique

Autres actualités sur le même thème