Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CHUTES : Désencombrer, reste une des mesures les plus efficaces

Actualité publiée il y a 11 mois 1 semaine 12 heures
Cochrane Database of Systematic Reviews
Près d'un tiers des personnes âgées de 65 ans et plus chutent chaque année et la plupart des chutes se produisent à la maison (Visuel Adobe Stock 479530272)

Près d'un tiers des personnes âgées de 65 ans et plus chutent chaque année et la plupart des chutes se produisent à la maison. Cette revue de la littérature publiée dans les Cochrane Database of Systematic Reviews, plaide pour une réduction du risque de chute, chez les personnes âgées vivant à domicile, en évitant les principaux facteurs de trébuchement : « désencombrer », écrivent les auteurs gérontologues, reste une mesure de base et dont l'efficacité est démontrée, pour prévenir les chutes.

 

L’un des auteurs principaux, Lindy Clemson, professeur à l'Université de Sydney (Australie), rappelle que « les chutes sont très fréquentes chez les personnes âgées et peuvent causer des blessures graves ou même le décès et pourtant sont évitables. L’étude identifie et rappelle ainsi les mesures « qui fonctionnent », selon les données de la littérature : désencombrer ou enlever les meubles et obstacles inutiles, changer les tapis de sol glissants et améliorer l'éclairage des couloirs et des escaliers. Si ces mesures paraissent « de bon sens », elles ne sont pas systématiquement mises en œuvre. D'autant que les personnes âgées ne prennent pas toujours conscience de leur perte de mobilité ou d’équilibre.

 

La méta-analyse de 22 études portant au total sur 8.463 personnes âgées vivant à domicile, conclut que :

 

  • globalement, la prise de mesures pour réduire les risques de chute à domicile aboutit à une réduction du taux global de chutes de 26 % ;
  • supprimer l'encombrement, ajouter des mains courantes et poser des bandes antidérapantes sur les marches

font partie des mesures les plus efficaces : combinées, ces mesures sont associées à 38 % de chutes en moins, pour les personnes les plus à risque de chutes ;

  • ainsi, si 1.000 personnes âgées à antécédent de chute suivaient ces mesures pendant environ un an, le nombre total de chutes diminuerait de plus de 30 %.
  • Plus intéressant, cet examen n’identifie de preuve convaincante de l’efficacité d'autres mesures visant à réduire les chutes, telles que le port de lunettes, de chaussures spéciales ou la formation de la personne âgée elle-même sur la manière d'éviter les chutes. En synthèse, l’analyse conclut que désencombrement est l’une des mesures présentant le plus d'avantages pour les personnes âgées à risque de chute.

 

« Le fait d'avoir fait une chute ou de commencer à avoir besoin d'aide pour les activités quotidiennes sont des marqueurs de facteurs de risque sous-jacents, tels que le fait d'être instable sur les pieds, de perdre detemps à autre l'équilibre ou d'éprouver une faiblesse musculaire. Ces facteurs de risque augmentent encore le risque de trébuchement dans certaines situations ».

 

Et si chacun peut faire plus attention à son environnement familial et pratiquer un exercice adapté pour maintenir son équilibre et la force des membres inférieurs, le soutien professionnel d'un ergothérapeute est une intervention importante pour de nombreuses personnes vivant à domicile.

 

Les auteurs regrettent un manque de recherches et de données sur l'impact des différentes mesures sur la réduction des chutes, en particulier sur les avantages de différents équipements ou aménagements permettant aux personnes âgées d’effectuer avec plus de facilité et de sécurité leurs activités quotidiennes.

 

 « La prévention des chutes est une clé de protection de l’autonomie et cet examen souligne la nécessité de poursuivre les recherches dans ce domaine ».

Autres actualités sur le même thème