Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SOINS PALLIATIFS : Trop de détresse psychologique subsiste

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 semaines
Journal of Pain and Symptom Management
Les soins palliatifs n’améliorent pas la détresse psychologique (Visuel Adobe Stock 204852406)

Les soins palliatifs n’améliorent pas la détresse psychologique, conclut cette méta-analyse d’une équipe de chercheurs de l’Université Rutgers (New Jersey) qui appelle, dans le Journal of Pain and Symptom Management à intégrer plus largement, dans ces soins, une dimension psychologique et psychiatrique

 

Les soins palliatifs sont des soins médicaux spécialisés axés sur la qualité de vie des personnes atteintes d'une maladie grave comme le cancer ou l'insuffisance cardiaque. S’ils ont pour objectif, de réduire la douleur physique, tels que pratiqués aujourd’hui, ils ne sont pas susceptibles de réduire la détresse psychologique. Si ces soins comprennent généralement un soutien psychosocial, ce type d’approche est moins efficace que interventions thérapeutiques fondées sur des preuves, dont la thérapie cognitivo-comportementale. Enfin, les interventions de soins palliatifs varient considérablement en fonction de l’établissement, de l'équipe soignantes et des thérapies participant aux soins.

 

La méta-analyse de 38 essais cliniques, conclut en effet à l’absence de réduction statistiquement significative des symptômes d’anxiété, de dépression ou de détresse émotionnelle des patients -mais aussi chez les soignants- en service de soins palliatifs.

Les symptômes de détresse psychologique tels que la dépression, la tristesse, l'anxiété, l'affect négatif et la peur sont pourtant fréquents chez les patients et leurs familles. Les patients atteints de cancers, d'insuffisance cardiaque et de maladies pulmonaires développent fréquemment la dépression à l'approche de la fin de vie.

Un temps de retard pour la prise en charge psychologique ?

Les soins palliatifs ont bien pour objectif d’identifier, d’évaluer et de gérer la douleur et les préoccupations physiques, psychologiques, sociales et spirituelles chez ces patients, cependant, dans la plupart des services, les soins palliatifs ne prennent pas pleinement en compte les avancées en psychiatrie et en psychologie. C’est ce que constate cette revue systématique et méta-analyse de la littérature, portant précisément sur les avantages des soins palliatifs en matière de bien-être psychologique. L’analyse révèle en effet :

 

  • l’absence totale de preuve de réduction de la détresse psychologique chez les patients en soins palliatifs ;
  • que plus d'un tiers des essais cliniques randomisés inclus excluent justement les patients souffrant de problèmes de santé mentale.

 

Au-delà de vouloir sensibiliser les équipes elles-mêmes fragilisées à l’importance de mieux surveiller et prendre en charge la santé mentale de ce groupe de patients, l’analyse engage à mener de nouvelles recherches incluant des patients souffrant de problèmes de santé mentale existants.


Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème