Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID-19 : Des suppléments de créatine pour effacer la fatigue chronique ?

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 4 jours
Food Science and Nutrition
Les suppléments de créatine pourraient bien aider les personnes récupérant d’un COVID-19 ou souffrant d’un COVID long à dissiper leur fatigue (Visuel Adobe Stock 260102009)

Cette petite étude pilote, menée à l'Université de Novi Sad (Serbie) suggère que les suppléments de créatine pourraient bien aider les personnes récupérant d’un COVID-19 ou souffrant d’un COVID long, à dissiper leur fatigue. Les conclusions, publiées dans la revue Food and Nutrition, qui soutiennent l’intérêt d’une telle supplémentation, doivent encore être confirmées par de plus larges études.

 

La créatine, un acide aminé, est essentielle à la santé musculaire et cérébrale. Elle est disponible aujourd’hui sous forme de supplément nutritionnel et utilisée pour ses effets bénéfiques sur l’augmentation de la masse et l’optimisation de la puissance musculaire.

 

L’essai clinique est mené auprès de 12 participants atteints du syndrome post-COVID (ou COVID long) répartis pour recevoir 4 grammes de monohydrate de créatine par jour pendant 6 mois ou un placebo. L’analyse constate que :

 

  • les participants du groupe d’intervention bénéficient bien d’une augmentation significative des niveaux de créatine dans les muscles des jambes et dans le cerveau lors des évaluations de suivi à 3 et 6 mois ;
  • la créatine permet une réduction significative de la fatigue générale après 3 mois de supplémentation

  • et permet à 6 mois, de réduire considérablement certains symptômes du COVID long, dont la perte du goût, les difficultés respiratoires et l’essoufflement, les courbatures, les maux de tête et les difficultés de concentration.

 

« Recommander la supplémentation en créatine pourrait être une mesure efficace pour réduire ces symptômes du COVID long mais des recherches plus larges et sur une plus longue durée restent nécessaires pour confirmer les avantages identifiés dans cette petite étude pilote », souligne son auteur principal, le Dr Sergej M. Ostojic, de l'Université de Novi.

Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème