Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: 3 portions de fruits rouges pour un tiers de risque en moins

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 6 jours
Circulation

3 portions de fruits rouges par semaine suffiraient. Fraises, framboises, myrtilles, et autres baies rouges, riches en flavonoïdes -également présents dans certains légumes-, peuvent réduire le risque de crise cardiaque chez les femmes, selon cette large étude, menée sur près de 100.000 femmes, publiée dans Circulation, une revue de l’American Heart Association (AHA). De plus, même à un jeune âge, une consommation plus importante de fruits rouges permettra de réduire le risque de crise cardiaque plus tard dans la vie.

Il suffirait de consommer 3 portions de ces fruits rouges par semaine pour réduire d'un tiers le risque de crise cardiaque chez les femmes. Les niveaux élevés de ces composés naturels appelés flavonoïdes, également présents dans le raisin et le vin, les mûres, les aubergines et autres fruits et légumes et en particulier d'un certain type, les anthocyanes, contribuent à dilater les artères, lutter contre l'accumulation de plaques et la formation de caillots et autres avantages cardiovasculaires, selon l'étude.


Un simple changement alimentaire pour un impact significatif : Un dessert léger qui peut facilement être intégré dans un régime alimentaire « féminin », souligne l'auteur, le Dr Eric Rimm, professeur agrégé de nutrition et d'épidémiologie à la Harvard School of Public Health. Son étude qui a porté sur 93.600 femmes âgées de 25 à 42 ans participant à la cohorte Nurses'Health Study II a analysé les régimes alimentaires de ces femmes, tous les 4 ans sur une durée de suivi de 18 ans. Au cours de l'étude, 405 crises cardiaques ont été recensées. La consommation la plus élevée de baies rouges est associée à une réduction de 32% du risque de crise cardiaque vs une consommation mensuelle ou moins. Ces résultats qui restent significatifs même après ajustement avec les autres facteurs comme l'âge, l'hypertension artérielle, les antécédents familiaux de crise cardiaque, l'IMC, la pratique (ou non) de l'exercice, le tabagisme, la caféine ou d'alcool. Les chercheurs constatent en effet,
· une association inverse entre une consommation élevée (quintile supérieur) d'anthocyanes et le risque d'infarctus du myocarde (HR: 0,68 IC : 95% de 0.49 à 0,96) après ajustement.
· La prise en compte de facteurs supplémentaires comme, par exemple, des antécédents d'hypertension, ne modifie pas significativement cette association (HR: 0,70)
· L'apport combiné de 2 aliments riches en anthocyanes est associée à une diminution encore plus élevée du risque d'infarctus du myocarde (RR : 0,66).
· Même à un jeune âge, une consommation plus importante de fruits rouges peut réduire le risque de crise cardiaque plus tard dans la vie.

L'American Heart Association rappelle que cette étude va dans le sens d'un régime alimentaire équilibré et varié, qui comprend également d'autres fruits, des légumes et des aliments à grains entiers.

Autres actualités sur le même thème