Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CRISE des OPIOÏDES : Le cannabis un substitut efficace ?

Actualité publiée il y a 5 mois 3 semaines 6 jours
The American Journal of Drug and Alcohol Abuse
Cette méta-analyse alimente le débat sur le rôle de substitut possible que pourrait, dans certaines situations, jouer le cannabis (Visuel Adobe Stock 297152964)

Le cannabis n’a pas d’effet clair ou significatif sur le traitement de la dépendance aux opioïdes, conclut cette étude, menée par des chercheurs de l'Université de Yale et de Ribeirão Preto (Brésil). De nouvelles données qui vont alimenter le débat sur le rôle de substitut possible que pourrait, dans certaines situations, jouer le cannabis. Alors qu’un nombre croissant d’États autorisent la consommation de cannabis pour lutter contre la dépendance aux opioïdes, ces données, publiées dans l’American Journal of Drug and Alcohol Abuse appellent à la prudence.

 

L’analyse remet en effet en question l’efficacité du cannabis à « remplacer » les opioïdes et donc à jouer un rôle dans la lutte contre la crise et la dépendance aux opioïdes. Actuellement, aux États-Unis, un nombre croissant d'États ajoutent le cannabis parmi les « alternatives aux opioïdes » ou approuvent le cannabis médical pour des troubles traitables jusque-là par les opioïdes. Enfin, certains dispensaires dispensant du cannabis médical font sa promotion en tant que traitement possible des troubles liés à la consommation d’opioïdes.

 

L’étude porte de plus sur un très large échantillon, des milliers de personnes traitées pour un trouble lié à l’usage d’opioïdes. Il s’agit une revue systématique et une méta-analyse des recherches existantes sur l'influence du cannabis sur la consommation non médicale d'opioïdes. La méta-analyse a combiné les résultats de 10 études longitudinales portant sur 8.367 participants, suivis en moyenne durant 10 mois, et qui recevaient des médicaments (buprénorphine, méthadone ou naltrexone) pour traiter leur trouble lié à l'usage d'opioïdes. Les chercheurs ont comparé la fréquence de la consommation d’opioïdes entre les participants qui consommaient également du cannabis vs ceux qui n’en consommaient pas. L’analyse constate :

 

  • l’absence de lien entre la consommation de cannabis et les taux de consommation d’opioïdes,

chez ces patients avec troubles liés à la consommation d’opioïdes ;

  • l’absence d’efficacité du cannabis dans la réduction de la consommation non médicale d'opioïdes.

 

Des implications pour le traitement des troubles liés à l'usage d'opioïdes : l’un des auteurs principaux, le Dr De Aquino, spécialiste des addictions à l'Université de Ribeirão Preto ajoute : « nos résultats remettent également en question le principe d’abstinence de cannabis comme condition à la mise en route de pharmacothérapies pour traiter les troubles liés à l’usage d’opioïdes ».  En effet, les programmes de traitement actuels exigent, pour la plupart, que les patients s'abstiennent de consommer du cannabis avant de pouvoir bénéficier d'un traitement contre leur dépendance aux opioïdes. Les auteurs se déclarent plutôt favorables à des approches de traitement personnalisées en fonction de la situation de chaque patient. De telles approches passeraient par l'évaluation des troubles liés à la consommation de cannabis et d’opioïdes, l’évaluation des niveaux de bien-être et de capacité de fonctionnement, la réponse du patient à ces substances en matière de gestion de la douleur et les besoins de traitement des troubles psychiatriques concomitants, tels que la dépression et l'anxiété.

 

« Clarifier la manière dont le cannabis et les opioïdes interagissent est crucial si nous voulons permettre aux professionnels de santé d’offrir les bons traitements de la dépendance fondés sur des preuves, prévenir les décès par overdose et sauver des vies ».

 


Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème