Vous recherchez une actualité
Actualités

Des DOULEURS au PIED au risque de chute, il n'y a qu'un pas

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 6 jours
Gerontology

Les douleurs du pied sont souvent négligées et pourtant, elles sont bien corrélées à des chutes à répétition, confirme cette étude du Hebrew Senior Life's Institute for Aging Research (Boston). Des données publiées dans la revue Gerontology sont évidemment à prendre au sérieux pour 2 raison. Au cours de la vie, 65% de la population souffrent ou souffriront des pieds et ce taux s’accroît avec le vieillissement. Ensuite, les chutes, notamment en cas de récidives, entraînent des fractures et mènent à la perte d’autonomie, au handicap et à la dépendance. La leçon est donc simple, il faut rendre soin de ses pieds et des pieds des patients âgés.

La douleur du pied peut avoir un impact significatif sur les activités du quotidien, la qualité de vie et l'autonomie. Rappelons cette étude récente qui précise les caractéristiques des patients qui souffrent de douleur au pied, afin de pouvoir mieux personnaliser la prévention et les stratégies de prise en charge. Ici, Arunima Awale, chercheur, propose un examen des dernières recherches sur la douleur au pied, la fonction du pied et le risque de chutes. En effet, plus de 30% des personnes âgées de plus de 65 ans tombent au moins une fois par an. Et cette incidence atteint 40% à 75 ans et plus. L'analyse des données de l'étude de Framingham Foot, constate que si le risque de chute n'est pas directement corrélé à la douleur au pied et à la posture du pied,


-les chutes multiples ou répétitives sont bien corrélées à ces 2 facteurs.

-Cette association vaut également avec les « pieds plats », ce qui suggère que la posture du pied joue également un rôle dans les chutes chez les personnes âgées.

-Enfin, la sévérité de la douleur au pied accroît le risque de chutes multiples.

Prévenir la douleur pour éviter la chute : la prévention des chutes est une priorité de santé chez les personnes âgées. Les chutes constituent une des principales causes d'hospitalisation et entraînent souvent une perte d'autonomie, une diminution de la qualité de vie et parfois le décès. Ces conclusions incitent donc à développer des initiatives et des solutions pour prévenir l'apparition de la douleur au pied chez les adultes plus âgés, pour réduire le risque de chutes, de fractures et d'hospitalisations.

May, 2017 DOI: 10.1159/000475710 Foot Function, Foot Pain, and Falls in Older Adults: The Framingham Foot Study

Lire aussi: DOULEURS au PIED : Dis-moi où tu as mal, je te dirai tes comorbiditésAccéder au Dossier « Le pied de la personne âgée, le rôle du podologue et de l'infirmier »- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème