Vous recherchez une actualité

Actualités

DOULEUR : Vers une approche intégrative pour la soulager

Actualité publiée il y a 9 mois 3 semaines 4 jours
Anesthesia & Analgesia
L'acupuncture s’avère la thérapie alternative bénéficiant de la preuve la plus forte d’efficacité dans la réduction de la douleur et en particulier de la douleur chronique.

Ce numéro spécial de la revue Anesthesia & Analgesia consacré à la « crise » des opioïdes, soutient, pour le traitement de la douleur, les approches de médecine intégrative, une combinaison de traitements standards et de thérapies alternatives. A titre d’exemple, l’acupuncture et le yoga dont l’efficacité a déjà été documentée dans la prise en charge de certaines douleurs pourraient être combinés aux approches médicales plus traditionnelles, non seulement pour soulager la douleur mais pour réduire aussi les abus d'opioïdes et la dépendance associée.

 

C’est le credo de cette équipe de médecins anesthésistes de la Harvard Medical School qui recensent ici les preuves d’efficacité de ces stratégies. L’équipe propose ainsi un examen complet de la littérature sur le sujet et une méta-analyse des données actuelles portant sur les thérapies complémentaires et alternatives pour le traitement de la douleur. Les chercheurs réunissent les preuves que la médecine intégrative peut jouer un rôle majeur dans la réduction de la fréquence et de la quantité d'opioïdes consommés.

 

La méta-analyse couvre 32 études qui évaluent 7 thérapies de prise en charge intégrative de la douleur :

  • L'acupuncture s’avère la thérapie bénéficiant de la preuve la plus forte d’efficacité dans la réduction de la douleur et en particulier de la douleur chronique. Certaines études montrent que l'acupuncture permet également de réduire la dose d'opioïdes nécessaire pour contrôler la douleur post-chirurgie, et donc les effets secondaires liés aux opioïdes.
  • La plupart des autres thérapies montrent également des « preuves préliminaires positives » d’efficacité dans le traitement de la douleur : c’est le cas du yoga, de certaines techniques de relaxation dont la méditation en pleine conscience, du tai-chi, la massothérapie, et de certaines manipulations vertébrales (ostéopathie).
  • Peu d’études traitent encore des effets de l'utilisation conjointe de ces thérapies alternatives et de traitements médicamenteux, dont des opioïdes.

 

 

Des données actuelles positives mais insuffisantes sur les approches intégratives pour soulager la douleur : les auteurs concluent :

 

« Le consensus et les résultats de cette revue de la littérature suggèrent que des approches de santé complémentaires peuvent contribuer à réduire et la douleur et l'utilisation des opioïdes ».

Autres actualités sur le même thème

Pages