Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSFONCTION ÉRECTILE: Un marqueur confirmé de risque cardiaque

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 5 jours
Journal of Men's Health

Quel lien existe-t-il entre dysfonction érectile et maladie cardiaque? La dysfonction endothéliale, répond cette étude de l’Université de Californie Los Angeles qui apporte à partir de l’analyse des données sur le sujet, un nouvel éclairage sur le risque de maladie cardiovasculaire chez les patients atteints de dysfonction érectile. Ces conclusions, publiées dans le Journal of Men’s Health confirment ainsi la dysfonction érectile comme un marqueur de risque cardiovasculaire.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La dysfonction érectile (ED) est causée par un dysfonctionnement de l'artère qui apporte le sang au pénis et lui permet de se développer et se contracter correctement. La capacité d'atteindre et de maintenir une érection est donc le résultat d'un équilibre dynamique entre le flux artériel entrant et et le flux sortant des corps caverneux. Un déséquilibre, qui va diminuer l'apport artériel et / ou l'écoulement des corps caverneux peut entraîner des symptômes de dysfonction érectile. Or, les données actuelles suggèrent que les dysfonctions érectiles d'origine vasculaire sont principalement une conséquence de la dysfonction endothéliale. L'endothélium régulant le tonus de l'artère et module les réponses inflammatoires. La dysfonction endothéliale est elle-même un facteur prédictif de survenue d'événements cardiovasculaires et, en particulier de maladie coronarienne. Enfin, la dysfonction érectile a déjà été associée à un certains facteurs de risque comme l'HTA, les coronaropathies ou l'athérosclérose.


La dysfonction érectile, un marqueur de maladie coronarienne?

Alors que la dysfonction artérielle n'est pas toujours détectable chez les patients atteints de dysfonction érectile, les chercheurs rappellent qu'avec l'âge, et chez tous les hommes, la perte du muscle lisse provoque l'augmentation progressive de la période réfractaire, c'est-à-dire un allongement du délai de réponse du pénis à l'excitation. Concrètement, l'érection ne dure plus aussi longtemps et le sujet a « du mal à maintenir son érection ». À la suite de cet affaiblissement musculaire, la majorité des hommes atteints de dysfonction érectile, indépendamment de l'âge, vont présenter une fuite veineuse ou une dysfonction veino-occlusive. Plus largement, au niveau du système vasculaire périphérique, cet "affaiblissement" conduit à une augmentation de la résistance vasculaire périphérique et les patients peuvent présenter une hypertension. Hypertension et dysfonction veino-occlusive représentent, écrivent les auteurs, le même trouble physiopathologique dans deux systèmes différents.

Le pénis, une extension du système vasculaire ? C'est ce que suggère cette analyse, avec biblio à l'appui. Tout trouble qui affecte le système vasculaire affectera alors le pénis et vice versa. Une telle logique conduit évidemment à la conclusion que si la dysfonction endothéliale affecte le système vasculaire périphérique, il devrait également affecter le système vasculaire du pénis. De même, tout trouble affectant le système vasculaire du pénis et conduisant à la dysfonction érectile devrait affecter aussi le système vasculaire périphérique et, éventuellement, le système artériel. De précédentes études confirment ces conclusions :

· Environ 40 % des hommes présentant une dysfonction érectile ont été diagnostiqués d'une maladie cardiovasculaire « occulte »,

· le niveau de sévérité de la dysfonction érectile est corrélé positivement à la gravité de la cardiopathie et de l'athérosclérose coronarienne,

· la dysfonction érectile précède l'apparition de la maladie coronarienne d'environ 3 ans, en moyenne, les hommes atteints de dysfonction érectile ont un risque de décès cardiovasculaire accru de 23%.

Le vieillissement de l'ensemble du muscle lisse vasculaire est donc en cause et explique pourquoi l'hypertension, une cause majeure d'athérosclérose et de décès cardiaque est si fréquemment associée à la dysfonction érectile. Alors que l'hypertension est l'une des principales causes de décès cardiaque, les hommes atteints de dysfonction érectile devraient être systématiquement examinés pour l'hypertension, concluent les auteurs.

Source: Journal of Men's Health November 2013, 10(3): 81-85. doi:10.1089/jomh.2013.1503 Hypertension: The Link Between Erectile Dysfunction and Coronary Artery Disease

Accéder aux dernières actualités sur la Dysfonction érectile

Autres actualités sur le même thème