Vous recherchez une actualité
Actualités

Epidurales de STÉROIDES aux U.S.: 64 cas de méningite fongique, 7 décès d'AVC

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 1 semaine
CDC

Des injections épidurales de stéroïdes sous enquête des U.S Centers for Disease Control, ayant entraîné 64 cas de méningite et 7 décès par accident vasculaire cérébral (AVC). En cause la propagation d’un champignon, lors de l’injection, par le sang à la moelle épinière, champignon dont la source reste non identifiée. Une forme de méningite non contagieuse mais qui semble ici liée au produit injecté. Les autorités sanitaires américaines sont mobilisées en urgence pour prévenir les centaines d’Américains, des 9 états déjà concernés.

Le responsable serait un agent contaminant dans un produit fabriqué par New England Compounding Center, un laboratoire basé dans le Massachusetts. Plus de 15.000 doses seraient en ciculation. La méningite fongique est une cause extrêmement rare de méningite dans l'ensemble, y compris après les injections épidurales. Elle est habituellement causée par la propagation d'un champignon à la moelle épinière et se produit lorsque les membranes protectrices qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière sont infectées par un champignon (Voir visuel ci-contre :Cryptococcus, respoonsable d'une grande partie des méningites fongiques en Afrique). Les personnes immunodéficientes, comme celles atteintes du sida ou le cancer, sont plus à risque. La méningite fongique peut donc se développer après avoir pris des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire comme les stéroïdes (prednisone).


Les injections épidurales sont généralement des procédures très sécuritaires, et les complications sont rares. Les autorités américaines précisent que le médicament administré par péridurale aux patients touchés par cette épidémie n'est pas du même type que celui injectés pour l'accouchement.

Autres actualités sur le même thème