Vous recherchez une actualité
Actualités

Excès d'ALCOOL: Peut-on éviter la gueule de bois?

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 3 semaines
ECNP Congress

Cette étude présentée à la dernière Réunion du Collège européen de neuropsychopharmacologie apporte peu de recommandations pratiques mais plutôt une photo de l’abus d’alcool chez les jeunes et des tentatives les plus courantes pour échapper à « la gueule de bois ». Comme boire beaucoup d’eau ou manger copieusement après avoir consommé trop d’alcool. Cependant cela ne change rien à l’affaire.


Ces chercheurs du Pays-Bas et du Canada ont évalué les effets associés à l'excès d'alcool, chez 789 étudiants canadiens interrogés sur leur consommation au cours du mois précédent, le nombre de boissons, la fréquence des excès et la sévérité de l'effet « gueule de bois ». Les chercheurs ont également estimé la concentration d'alcool dans le sang chez les buveurs ressentant cet effet ou pas.

· 79% des participants affirmant ne pas ressentir de gueule de bois le lendemain matin présentent un niveau d'alcoolémie estimé à moins de 0,10%, à comparer aux limites (autorisées en sécurité routière) de 0,05% dans de nombreux pays européens comme les Pays-Bas, la France et l'Allemagne et de 0,08% en Angleterre, au Pays de Galles et dans de nombreux Etats américains.

· Plus la consommation d'alcool est excessive, plus élevé est le risque d'avoir une gueule de bois le lendemain matin.

· La grande majorité des 25% à 30% des participants qui déclarent ne pas ressentir de gueule de bois ont tendance, en réalité, à boire beucoup moins d'alcool.

Les tentatives pour y échapper : Manger ou boire de l'eau après avoir bu trop d'alcool peut-il permettre d'éviter ou de soulager la gueule de bois ? Une autre analyse menée auprès de 826 étudiants néerlandais et portant sur leur dernier épisode de « binge drinking », montre que :

· 54,4% mangent ou boivent de l'eau après leur excès d'alcool.

· Si manger ou boire de l'eau semble apporter une légère amélioration, mais la différence n'est pas significative, précisent les auteurs.

Peut-on l'éviter ? En dépit de son appellation imagée, la gueule de bois entraine des coûts économiques et sociaux directs et indirects colossaux. Au point que certaines équipes de recherche travaillent au développement de médicaments capables d'inverser les effets de la consommation excessive d'alcool sur les cellules du cerveau. D'autres tentent d'identifier des sodas capables de réduire l'accumulation de l'acétaldéhyde dans le sang. Enfin les asperges et la poire coréenne peuvent aussi être des remèdes naturels contre la gueule de bois. Cependant, il est rare d'en avoir chez soi…

Alors comment l'éviter ? « En buvant moins», concluent les auteurs.

Source: Meeting 28th ECNP Congress 28-Aug-2015 Can you avoid hangovers after heavy drinking?

Lire aussi :

BINGE DRINKING: Une pilule pour se remettre les idées en place? -

ALCOOL: Le soda a-t-il un effet anti-gueule de bois? –

ALCOOL: Les asperges, un antioxydant anti-gueule-de-bois –

ALCOOL: La poire révèle un effet anti-gueule de bois -

Autres actualités sur le même thème