Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIV : Une femme sur 5 finit par tomber enceinte naturellement

Actualité publiée il y a 9 mois 1 semaine 9 heures
Human Reproduction
1 femme sur 5 tombe enceinte naturellement après avoir conçu un bébé par FIV (Visuel Adobe Stock 296392470)

C’est un effet indirect de la fécondation in vitro (FIV) qui est documenté par cette équipe de l’University College London : 1 femme sur 5 tombe enceinte naturellement après avoir conçu un bébé par FIV. La recherche, la première du genre, publiée dans Human Reproduction, contredit l’idée généralement reçue qu’il est « rare » qu'une femme tombe enceinte naturellement, si elle a déjà suivi un traitement de fertilité. Les chercheurs soulignent que cet événement n’est en fait pas si inhabituel.

 

L'infertilité est définie par l'incapacité à concevoir, après 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers non protégés. On estime qu’elle affecte environ 1 couple hétérosexuel sur 7. Cependant, même si le diagnostic est posé, toutes les femmes qui recherchent et suivent un traitement de fertilité ne sont pas absolument ou définitivement infertiles. En pratique d’ailleurs, environ la moitié des couples qui ont du mal à concevoir naturellement au cours de la première année continuent essayer durant la deuxième année.

 

La FIV a été utilisée pour la première fois en 1978 et aujourd'hui, plus de 10 millions de bébés dans le monde sont nés grâce à ce traitement, ce qui représente entre 1 % et 6 % de tous les bébés nés chaque année dans le monde jusqu’en 2020.

 

L’étude est une méta-analyse des données de 11 études publiées sur le sujet et ayant porté sur plus de 5.000 femmes dans le monde, sur la période 1980 à 2021. Ces études couvraient l’estimation de la probabilité de grossesse naturelle, après un traitement de fertilité. L’analyse révèle que :

 

  • au moins une femme sur 5 a conçu naturellement après avoir suivi un traitement de la fertilité tel que la FIV ;

  • ce taux de 20 % de grossesses naturelles après FIV est constaté dans les 3 ans qui suivent la FIV ;
  • ce résultat vaut toujours après prise en compte des différents types et résultats de traitement de fertilité ainsi que de la durée de suivi.

 

Des résultats particulièrement importants pour les nombreuses femmes qui suivent un traitement de fertilité, car ils suggèrent aussi la possibilité pour une femme de tomber à nouveau enceinte, après avoir déjà donné naissance avec FIV : « Nos résultats suggèrent qu'une grossesse naturelle après avoir eu un bébé par FIV est loin d'être rare. Cela contraste avec l’idée largement répandue chez les femmes, mais aussi les professionnels de santé qu’il s'agit d'un événement hautement improbable ».

 

L’explication réside aussi dans le fait que certaines femmes peuvent ne pas être infertiles du tout, mais avoir tout de même suivi un traitement de fertilité.

 

Il est donc important que les femmes ayant suivi une FIV réussie sachent quelle est leur probabilité de concevoir naturellement par la suite.

 

Des témoignages de patientes sur une deuxième naissance naturelle :

 

  • Shema Tariq, médecin et universitaire de Londres, a reçu un diagnostic de faible réserve ovarienne et on lui a annoncé que ses chances de concevoir sans FIV étaient presque nulles. Elle a aujourd’hui 2 enfants de 3 et 4 ans. Shema raconte : « Il a fallu 6 cycles de FIV pour concevoir notre fils, qui est né en 2018. Mon médecin généraliste m'a brièvement mentionné la contraception après sa naissance, mais nous avons tous les deux ri et avions convenu que ce n'était pas pertinent. De plus, j'avais 43 ans et on m'avait dit que mes chances de concevoir naturellement étaient inférieures à 1%. 8 mois plus tard, j'étais naturellement enceinte de notre fille ».
  • Après avoir reçu un diagnostic d'endométriose dans la vingtaine, ses médecins spécialistes ont annoncé à Sally Pearse qu'il était presque impossible qu'elle ne puisse jamais concevoir naturellement. Les médecins lui ont assuré que la seule façon de concevoir était de subir une FIV en raison de son endométriose. Sally Pearse raconte : « Après la naissance de mon premier enfant par FIV, on m'a dit que j'avais 1% de chance de concevoir naturellement, alors j'ai recommencé à planifier une FIV. Le mois suivant, j’attendais mon deuxième enfant ».
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème