Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GROSSESSE : La vaccination maternelle COVID protège son nourrisson pendant 6 mois

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 6 jours
Pediatrics
Ces nouvelles données sensibilisent à l’intérêt de la vaccination pendant la grossesse, dont les effets chez le bébé restent somme toute peu étudiés (Visuel Adobe Stock 412501185).

Alors que de nouvelles variantes préoccupantes émergent, ces conclusions pourront contribuer à la protection des nourrissons. Ces virologues des National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID/NIH), montrent que les femmes qui reçoivent un vaccin ou un rappel ARNm contre le COVID-19 pendant la grossesse apportent ainsi à leurs nourrissons une forte protection contre l'infection symptomatique au COVID-19 pendant, au moins, les 6 mois qui suivent la naissance. Ces nouvelles données publiées dans la revue Pediatrics, sensibilisent à l’intérêt de la vaccination pendant la grossesse, dont les effets chez le bébé restent somme toute peu étudiés.

 

Contrairement aux idées reçues, le COVID-19 est particulièrement dangereux pour les nouveau-nés et les jeunes nourrissons, et même les nourrissons en bonne santé sont vulnérables au COVID-19 et peuvent développer une forme sévère de la maladie.

Il n’existe actuellement aucun vaccin COVID-19 pour les nourrissons de moins de 6 mois.

Une précédente analyse de l’étude MOMI-Vax a déjà conclu que lorsque des participantes enceintes reçoivent les 2 doses d’un vaccin COVID à ARNm, des anticorps induits par le vaccin peuvent être retrouvés dans le sang de cordon des nouveau-nés : cela suggère que les nourrissons bénéficient d’un « certain » niveau de protection contre le COVID-19 alors qu’ils sont encore trop jeunes pour recevoir un vaccin.

 

L’étude a cherché à préciser la durée de ces niveaux d'anticorps et dans quelle mesure ils peuvent réellement protéger les nourrissons. Les chercheurs ont analysé les données de 475 nourrissons nés de mères enceintes participant à l’étude MOMI-Vax, soit :

  • 271 nourrissons dont les mères avaient reçu 2 doses d’un vaccin COVID à ARNm pendant la grossesse ;
  • 204 nourrissons dont les mères avaient reçu 2 doses + 1 rappel d’un vaccin COVID à ARNm pendant la grossesse ;

Les nourrissons ont été évalués lors d'au moins 1 visite de suivi au cours de leurs 6 premiers mois de vie et leurs parents ont également signalé d’éventuels symptômes du COVID-19 chez leurs bébés. Enfin, les chercheurs ont analysé des échantillons de sang prélevés sur les nourrissons. L’analyse révèle que :

 

  • les nouveau-nés présentant des taux d’anticorps élevés à la naissance bénéficient également d’une plus grande protection contre l’infection COVID-19 au cours des 6 premiers mois de vie ;
  • si les nourrissons dont les mères ont reçu 2 doses de vaccin présentent

une forte réponse en anticorps à la naissance,

  • les nourrissons dont les mères ont reçu une dose de rappel supplémentaire pendant la grossesse présentent à la fois des niveaux élevés d'anticorps à la naissance et une plus grande protection contre le COVID-19 durant au moins 6 mois.

 

L’étude souligne donc à quel point la vaccination maternelle peut bénéficier aux nouveau-nés trop jeunes pour en bénéficier, concluent les auteurs.

Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème