Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GROSSESSE : Un "sale coup" d’accélérateur au vieillissement biologique ?

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 3 jours
PNAS
Oui, la grossesse « fait vieillir » en moyenne les femmes, sur un plan biologique (Visuel Adobe Stock 91055974)

Oui, la grossesse « fait vieillir » en moyenne les femmes, sur un plan biologique, conclut cette équipe de biologistes des Universités Northwestern (Illinois), of British Columbia (Vancouver) et du Columbia Aging Center. Des données, présentées dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine, qui viennent confirmer les conclusions de précédentes recherches.

 

Cette étude s’appuie sur des bilans épidémiologiques selon lesquels une fécondité élevée peut avoir des effets secondaires négatifs sur la santé et la longévité des femmes. Ce que l’on ignore, c’est si ce coût de la reproduction vaut plus tôt dans la vie, avant que les maladies chroniques et le déclin lié à l’âge ne fassent leur apparition. Le développement d’«horloges épigénétiques », permet aux chercheurs d’étudier le vieillissement plus tôt dans la vie, comblant ainsi une lacune essentielle dans l’étude du vieillissement biologique. L’auteur principal, Calen Ryan PhD, chercheur au Columbia Aging Center, relève ainsi que « les horloges épigénétiques ont révolutionné la façon dont nous étudions le vieillissement biologique tout au long de la vie et ouvrent de nouvelles opportunités pour étudier comment et quand se manifestent les coûts de santé liés à la reproduction et à d'autres événements de la vie ».

 

Des études génétiques ont également identifié des gènes pléiotropes (c’est-à-dire qui jouent différents rôles), impliqués dans la régulation de l'autophagie, qui favorisent d’abord la jeunesse cellulaire mais une fois la reproduction accomplie, accélèrent le processus de vieillissement.

 

Cette nouvelle recherche précise l’effet moyen d’une grossesse sur l’âge biologique,

chaque grossesse supplémentaire au début de l’âge adulte étant associée à 2,5 mois de vieillissement biologique en plus.

La grossesse a un coût en termes d’âge biologique ou de vieillissement

L’étude est menée auprès de 1.735 jeunes participantes.

 

  • Les femmes ayant vécu une ou plusieurs grossesses sont biologiquement plus âgées que leurs homologues n’ayant jamais été enceintes ;
  • le nombre de naissances du foyer n’est pas associé au vieillissement biologique chez les hommes du même âge, ce qui suggère, selon les chercheurs, que c’est spécifiquement la grossesse et/ou l’allaitement qui accélèrent le vieillissement biologique ;
  • ces effets sont plus apparents chez les jeunes femmes à forte fertilité ;
  • cette relation entre les antécédents de grossesse et l'âge biologique persiste même après prise en compte des autres facteurs liés au vieillissement biologique, tels que le statut socio-économique, le tabagisme et le profil génétique, mais, encore une fois, n’existe pas chez les hommes des mêmes tranches d’âge.

 

 « Nous avons encore beaucoup à apprendre sur le rôle de la grossesse et d'autres aspects de la reproduction dans le processus de vieillissement. Nous ne savons pas non plus dans quelle mesure le vieillissement épigénétique accéléré observé chez certaines participantes se traduira par des problèmes de santé ou une mortalité accrue, plus tard dans la vie ».

 

De manière plus pratique, clinique et immédiate, ces résultats mettent en évidence l'importance de

prendre soin des nouveaux parents, tout particulièrement des jeunes mères.


Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème