Vous recherchez une actualité
Actualités

HÉMORROÏDES : Des suppositoires à portée de main contre la crise

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 5 jours
Officine en ligne et conseil
Liste avec la case hémorroïde cochée

Aussi gênante que douloureuse, la crise hémorroïdaire est encore trop souvent tabou. Elle est pourtant très répandue puisqu’une personne sur deux de plus de 50 ans en a déjà souffert au moins durant une période au cours de la vie. Avec un pic de fréquence entre 45 et 65 ans, la crise hémorroïdaire concerne tout autant les hommes que les femmes. La pharmacie en ligne pour la France lève le voile sur cette maladie intime.

 

Tout le monde est concerné par les hémorroïdes. Ces veines présentes au niveau de l'anus et du rectum ne sont pas douloureuses en temps normal. C’est parce qu’elles sont sujettes à une forte pression sanguine prolongée au niveau du rectum lors de l'ouverture pour la défécation, qu’elles peuvent être le siège d'une inflammation qui provoque des douleurs et donc la “crise hémorroïdaire”.

 

La crise hémorroïdaire est une maladie bénigne qui ne peut pas dégénérer en cancer. Elle apparaît lorsque les veines se dilatent ou qu'une thrombose (caillot de sang) vient bloquer le flux sanguin. Une douleur vive à la défécation et un saignement rouge qui se dépose sur les selles ou le papier toilettes sont les principaux symptômes. Dans certains cas, il est possible de palper une petite boule bleutée dans les plis de l'anus.

Facteurs de risque : 

La défécation n'est pas la seule cause, d’autres facteurs expliquent l'apparition des symptômes :

  • La grossesse (en particulier au 3e trimestre), l'accouchement et le post-partum immédiat ;
  • La constipation à cause de l'évacuation difficile des selles ;
  • La diarrhée avec une augmentation du rythme de défécation.

D'autres facteurs de risque comme le surpoids, la sédentarité, la position assise et debout prolongée, le port de charges lourdes, les relations sexuelles anales, ou les antécédents familiaux de crises hémorroïdaires sont aussi documentés.

 

Quelques mesures simples comme une activité physique régulière et une alimentation équilibrée, riche en fibres (fruits, légumes et céréales complètes), permettent de lutter contre le surpoids, la sédentarité et les troubles du transit à l'origine d'une pression excessive sur les hémorroïdes. 
Si vous êtes sujet aux crises hémorroïdaires, certaines mesures simples peuvent permettre de prévenir les récidives :

  • Ne pas se retenir d'aller à la selle quand le besoin se fait sentir ;
  • Éviter de forcer en retenant son souffle lors de la défécation ;
  • Ne pas rester trop longtemps assis sur le siège des toilettes ;
  • Veillez à consommer suffisamment de fibres pour aller à la selle au moins une fois par jour ;
  • Veiller à une bonne hygiène de la région anale ;
  • Privilégiez les sous-vêtements en coton ;
  • Remplacez le papier hygiénique par un carré de coton humidifié ;
  • Utilisez pour la toilette locale un savon doux surgras non parfumé.

Quand consulter ?

Tout saignement et douleur à la défécation nécessitent une consultation médicale, parfois auprès d'un proctologue. Après l'examen médical, le médecin pourra vous proposer différents traitements : 

  • Un traitement médicamenteux par antalgiques (paracétamol et anti-inflammatoires) et veinotoniques ;
  • Un traitement local : crèmes, pommades, suppositoires hémorroïdes ;
  • Un traitement endoscopique par des injections de produit sclérosant, une ligature élastique, une photocoagulation infrarouge, une cryothérapie ou une électrocoagulation ;
  • Un traitement chirurgical en cas d'échec des traitements précédents.

 

Parmi les traitements médicamenteux disponibles, les suppositoires ont l'avantage de soulager la douleur et la sensation de brûlure, mais aussi d’apporter un effet apaisant et rafraîchissant, tout en réduisant l'inflammation et l'œdème.
Dans le cas d'une crise hémorroïdaire de l’adulte qui dure, même depuis moins de 7 jours et sans complication (douleur sévère ou saignement abondant), il est conseillé de consulter. Le médecin pourra recommander alors le traitement adapté, pour plus d’efficacité. 

 

Certains traitements, dont certains suppositoires peuvent être commandés directement auprès d’une pharmacie en ligne. Le patient peut ainsi commencer le traitement par suppositoires sans tarder et ainsi soulager rapidement la douleur grâce aux anesthésiques locaux et aux anti-inflammatoires contenus dans le traitement. 


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages