Vous recherchez une actualité
Actualités

HÔPITAL: Admission le weekend, risque de décès plus élevé

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 2 semaines
ESA (Société européenne d'anesthésiologie)

Entrer à l’hôpital durant le weekend, signifie risque de mortalité plus élevé qu’avec une admission en semaine, conclut sans marge d’erreur possible cette analyse menée sur les données de…55 millions de personnes. Des conclusions, présentées au Congrès Euroanaesthesia de Stockholm, qui suggèrent, après différentes analyses, que c’est bien la qualité des soins le weekend qui est ici en question, et non l’état de santé des patients.


Le Dr Hiroshi Hoshijima, de l'Université du Tohoku (Japon) et son équipe ont mené une revue systématique et une méta-analyse de données hospitalières réunies à travers le monde, en retenant après examen de la littérature scientifique, 72 études couvrant au total 55.053.719 participants. Leur analyse conclut que,

· l'admission le week-end est associée à une augmentation du risque de décès de 15% et 17 % -selon le modèle statistique utilisé,

· les patients admis au cours du week-end sont exposés à un risque plus élevé de décès qu'avec une admission en semaine dans presque tous les sous-groupes.

2 explications sont évoquées par les auteurs :

· La possibilité d'une moins bonne qualité des soins à l'hôpital durant le week-end,

· des patients admis sur le week-end plus gravement malades que ceux admis en semaine.

Mais les auteurs « penchent » en faveur de la première explication.

Car la seule exception dans cette tendance vaut justement pour les patients opérés en urgence le weekend, avec une absence d'association entre la date de l'intervention (weekend/semaine) et la mortalité postopératoire. Ici, l'explication réside, selon les auteurs, par la prise en charge fréquente de ces patients opérés durant le weekend, dans des unités de soins intensifs qui assurent le même « niveau de soins » en semaine et le week-end.

Ces conclusions révèlent à nouveau, la difficulté des établissements et des systèmes de santé, partout dans le monde, à assurer une véritable permanence des soins.

Source: ESA (European Society of Anaesthesiology) Study of 55 million people adds further evidence that patients admitted to hospital at weekends have higher mortality

Lire aussi: HÔPITAL: Moins d'infirmiers, plus de décès

HÔPITAL: Au Royaume-Uni, on "vire" des patients hospitalisés la nuit -

Autres actualités sur le même thème

Pages