Vous recherchez une actualité
Actualités

HYDRATATION : Pourquoi l'alcool, le sucre conduisent à la soif

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 3 semaines
Cell Metabolism
Découverte d'une hormone qui agit sur le cerveau pour augmenter le désir de boire de l'eau

 

Pourquoi boire de l'alcool ou consommer du sucre donne-t-il soif ? Cette étude internationale révèle un mécanisme anti-déshydratation inattendu : une hormone qui agit sur le cerveau pour augmenter le désir de boire de l'eau en réponse à un stress nutritionnel spécifique pouvant entraîner une déshydratation. Des conclusions présentées dans la revue Cell Metabolism qui désignent une cible permettant de réguler la soif.

 

La même équipe conduite par les Drs David Mangelsdorf et Steven Kliewer, responsables du laboratoire de recherche de l’UT Southwestern avait déjà documenté cette hormone, FGF21 (Facteur de Croissance des Fibroblastes 21) comme impliquée dans la voie de la récompense cérébrale, chez les souris, pour supprimer le désir de sucre et d'alcool. Les chercheurs avaient alors montré que l'exposition à l'alcool ou au sucre entrainait la production de FGF21 dans le foie. Avec cette nouvelle étude, l’équipe montre que cette hormone se déplace ensuite via le sang vers une partie spécifique du cerveau, l'hypothalamus, pour stimuler la soif et empêcher la déshydratation. « De manière inattendue, FGF21 suit une nouvelle voie indépendante de la voie classique de la soif », commentent les auteurs.

 

L'étude montre que l'hormone participe à la régulation de l’hydratation -c’est-à-dire engage à boire de l’eau- en réponse à un stress nutritionnel. Cette démonstration est faite chez la souris : les chercheurs constatent en effet que des souris normales et des souris génétiquement modifiées pour ne pas produire de FGF21 boivent des quantités similaires d'eau lorsqu'on leur donne un régime alimentaire standard, mais qu’un régime cétogène riche en graisses et en glucides stimule la consommation d'eau chez des souris normales, mais pas chez les souris génétiquement modifiées. Cela suggère que FGF21 est essentielle pour la régulation de l’hydratation face à un tel stress nutritionnel.

 

Une très forte réponse à l'hormone existe aussi chez l'homme, montre l’équipe, dans un deuxième temps. L’étude menée auprès de 21 participants assignés au hasard à boire un mélange d'alcool et de jus de fruits, ou du jus de fruits seul, montre qu’en réponse à l'alcool, les niveaux de FGF21 marquent un pic à environ 2 heures puis « retombent » ensuite. Ces résultats suggèrent que FGF21 est régulée de la même manière chez les humains et chez les souris et que le processus implique l'expression et l'activation de certaines protéines dans le cerveau.

 

FGF21, un médicament possible pour limiter la consommation d'alcool ? C’est ce que suggèrent les chercheurs. D’autant que la réponse à la soif induite par cette hormone, semble dépendre d'une nouvelle voie de signalisation dans l'hypothalamus, le circuit β-adrénergique. Une voie documentée par de précédentes études comme une voie de régulation de la soif.

 

Enfin, alors que la plupart des études portant sur l’alimentation ignorent la dimension hydratation, il pourrait être intéressant de mieux comprendre comment elle contribue, aussi, au métabolisme.

Autres actualités sur le même thème