Vous recherchez une actualité
Actualités

IMPLANTS MAMMAIRES PIP: Un taux de 14% de réaction inflammatoire ou de rupture

Actualité publiée il y a 9 années 2 mois 3 semaines
ANSM

12.345 femmes explantées, dont 8.460 à titre préventif pour 30.000 femmes porteuses d’implants PIP en France, les retraits se stabilisent, avec un millier de retraits seulement depuis la fin du mois de juin. Le dernier bilan publié par l’ANSM, le10 septembre, fait aussi état d’un taux de rupture et de réaction inflammatoire qui atteint aujourd’hui 14%, proche de celui de l’étude publiée dans le Journal of Plastic, Reconstructive and Aesthetic Surgery, qui estimait le taux de rupture au-delà de 15%.


Des ruptures chez une femme sur 10 implantées :

3.647 ruptures sont observées chez ces 3.013 femmes, certaines ayant eu plusieurs

Ruptures, soit 188 ruptures de plus qu'à fin juin. Des données cohérentes avec le rapport du National Health Service (NHS) publié le 18 juin 2012 qui estimait que les implants PIP ont un taux de rupture et de fuite de gel plus élevés (de l'ordre de 2 à 6 fois) que les autres implants dans les 5 années suivant l'implantation. (Voir courbe ci-contre).

Au total, Au total, 4.159 femmes ont eu une réaction inflammatoire ou/et une rupture de leur prothèse PIP, ayant fait l'objet d'un signalement de matériovigilance à l'ANSM.

Un total de 55 cas d'adénocarcinomes mammaires ont été déclarés à l'Agence chez des femmes porteuses de prothèse PIP (soit 2 cas de plus qu'à la fin juin 2012), soit un taux d'incidence de 1,8%. Mais ces données ne remettent pas en question l'avis de l'Institut National du Cancer, (INCa) sur l'absence de sur-risque d'adénocarcinome mammaire chez les femmes porteuses d'implants en comparaison avec la population générale.

Autres actualités sur le même thème