Vous recherchez une actualité
Actualités

INFARCTUS: 2 boissons alcoolisées par jour limitent de 40% le risque de décès

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 3 semaines
European Heart Journal

Les buveurs modérés survivent mieux à la crise cardiaque, selon cette étude menée sur plus de 1.800 hommes suivis durant 20 ans, par des chercheurs de la Harvard Medical School. Ces conclusions publiées dans l’European Heart Journal précise la consommation d’alcool associée à cette réduction de 42% du risque de décès, soit 10 à 30 g d’alcool par jour.

De précédentes études ont montré qu'une consommation modérée d'alcool pouvait être associée à un risque cardiaque moindre. Ici, l'étude a porté sur les données de 1.800 hommes, professionnels de santé qui ont subi une première crise cardiaque durant le suivi d'une étude de cohorte, la Health Professionals Follow-up Study (HPFS), menée sur 20 ans. Le fait que les participants soient des professionnels de santé implique que leur comportement en matière de santé peut différer de celui de la population générale. Les chercheurs de la Harvard Medical School et d'autres institutions américaines ont mesuré la consommation d'alcool et autres habitudes alimentaires au départ de l'étude puis tous les 4 ans.


La consommation d'alcool déclarée a été convertie en grammes d'alcool pur consommés chaque jour :

- 1 bière = 12,8 g d'alcool, un verre de vin = 11.0 g, une vodka = 14g)

- 0,1 à 9.9g= environ 1 verre, de 10 à 29.9 g= environ 2 verres et ≥ 30g = environ trois verres,

puis les chercheurs ont examiné la relation entre la consommation d'alcool de long terme et le risque de décès chez les hommes qui avaient survécu à leur première crise cardiaque. Les auteurs ont ajusté les données avec les facteurs confondants comme l'âge, l'indice de masse corporelle (IMC), l'état matrimonial, le statut tabagique, l'activité physique, l'apport calorique total, l'utilisation des médicaments, des antécédents de diabète et d'hypertension artérielle et les antécédents familiaux d'infarctus.

Entre 10 et 29,9 g d'alcool par jour, la réduction du risque est la plus élevée : Au cours de l'étude, les participants qui consommaient en moyenne entre 10 et 29.9g d'alcool par jour (soit environ 2 boissons alcoolisées) avant et après leur crise cardiaque, ont présenté un risque réduit de décès toutes causes confondues ou de décès cardiovasculaire par rapport aux participants non consommateurs d'alcool :

· le risque de décès toutes causes confondues

- Un risque de décès toutes causes confondues réduit de 22% chez les hommes qui ont consommé en moyenne 0,1 à 9.9 g d'alcool par jour (RR : 0,78, IC : 95% de 0,62 à 0,97) et de 34% chez les hommes qui ont consommé en moyenne 10 à 29.9 g quotidienne (HR : 0,66, IC : 95% de 0.51 à 0,86)

- pas significativement réduit chez les hommes qui ont consommé en moyenne 30g ou plus d'alcool par jour (HR : 0,87, IC : 95% de 0,61 à 1,25)

· le risque de décès cardio-vasculaire

- réduit de 42% chez les hommes qui ont consommé en moyenne 10 à 29.9 g d'alcool par jour (HR : 0,58, IC : 95% de 0,39 à 0,84)

- pas significativement réduit chez les hommes qui ont consommé en moyenne 0,1 à 9.9 g d'alcool par jour (HR : 0,74, IC : 95% de 0,54 à 1,02) ou qui ont consommé en moyenne 30g ou plus d'alcool par jour (HR : 0,98, IC : 95% de 0,60 à 1,60)

· La plupart des hommes n'ont pas modifié leur consommation d'alcool après leur crise cardiaque.

· Les hommes dont la consommation d'alcool augmente après une crise cardiaque a le même risque de décès que les non-buveurs.

· Les niveaux de consommation modérée d'alcool pris en compte dans l'étude sont largement dans les limites recommandées par les directives de Santé publique.

Les chercheurs concluent que chez les hommes qui ont survécu à leur première crise cardiaque, à long terme, une consommation d'alcool modérée est associée à une réduction du risque de décès, à la fois toutes causes confondues et de causes cardio-vasculaires.

Ils précisent aussi que ces résultats ne sont pas une raison de commencer à boire.

Autres actualités sur le même thème