Vous recherchez une actualité
Actualités

INFECTIONS NOSOCOMIALES : Des vêtements respirants, antibactériens et intelligents

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 2 jours
Advanced Functional Materials
Ces vêtements intelligents sont aussi respirants, imperméables, antitaches et antibactériens.

Cette nouvelle technologie développée par une équipe de l’Université Purdue permet de concevoir des vêtements respirants mais imperméables et antitaches et « surtout » antibactériens. Une « aubaine » pour les personnels de santé qui, plus largement peut s’agrémenter de dispositifs électroniques auto-alimentés qui offrent une interface homme-machine. Un nouvel exemple de dispositif textile intelligent, présenté dans la revue Advanced Functional Materials.  

 

Ces vêtements auto-alimentés imperméables, respirants et antibactériens sont agrémentés en effet de nanogénérateurs triboélectriques qui permettent d’obtenir un « e-textile » contenant des capteurs, des lecteurs ou des écrans ! Et cela sans recourir à des procédés de fabrication onéreux nécessitant des étapes complexes et des équipements coûteux, résume l’auteur principal, Ramses Martinez, professeur au Purdue's College of Engineering. Ce développement est donc particulièrement adapté aux besoins des personnels hospitaliers mais pourrait aussi envahir la garde-robe de tout un chacun avec des fonctions diverses, comme allumer les lumières, écouter de la musique et bien sûr protéger du dernier virus en circulation.

Un e-textile à la fois protecteur et communicant

Une interface homme-machine « portable » : Cette innovation textile va en effet permettre, plus simplement, à ses utilisateurs de contrôler des appareils électroniques par le biais de leurs vêtements. Et la technique est décrite comme capable de transformer n’importe quel article en tissu ou textile en un e-textile intelligent. Ce textile est non seulement conçu pour être imperméable, antitaches et antibactérien. Autonome, il utilise l'énergie de l'utilisateur pour alimenter son électronique. Enfin, en dépit de son électronique, il peut être lavé plusieurs fois en machine sans risque de dégradation !

 

Des nanogénérateurs triboélectriques omniphobes (RF-TENG) - qui utilisent une technique simple de broderie et des molécules fluorées pour intégrer de petits composants électroniques et transformer le vêtement en un support flexible permettant de faire fonctionner des dispositifs. La technologie RF-TENG permet en quelque sorte une télécommande portable qui protège contre les odeurs, la pluie, les taches et les bactéries.

 

Curieusement, il existe aujourd’hui encore très peu d'exemples de vêtements sur le marché qui interagissent avec l'utilisateur. « Porter » une interface constitue pourtant une approche pratique pour une communication transparente avec des objets et des fonctions du quotidien.

Autres actualités sur le même thème