Vous recherchez une actualité
Actualités

INTERNET: 6% des gens y sont addicts

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 3 jours
Cyberpsychology, Behavior and Social Networking

La dépendance à Internet affecte 6% des personnes dans le monde, révèle cette méta-analyse de 80 études, couvrant 31 régions du monde et près de 90.000 participants. Au final, cette photographie de la surutilisation croissante d’Internet nous révèle, dans la revue Cyberpsychology, Behavior and Social Networking, une conclusion lourde de signification : Une association inverse entre la surutilisation d’Internet et la qualité de vie perçue.

Définie ici comme l'absence de régulation de la volonté à engager dans des activités en ligne soit l'impossibilité de contrôler ou à inhiber ses impulsions à l'usage d'Internet, au point d'en subir des conséquences sur le bien-être, la poursuite normale de ses activités quotidiennes, la santé et les relations interpersonnelles, la dépendance à Internet apparaît avec cette méta-analyse comme un trouble de plus en plus largement répandu. Si sa conceptualisation reste à faire, si cette forme de dépendance n'est toujours pas référencée dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM), ici, les auteurs ont comparé ses symptômes à ceux du jeu pathologique sur Internet tel que défini dans le même manuel.


Les chercheurs ont retenu 80 rapports d'étude comprenant 164 échantillons indépendants avec une moyenne de 544 participants par échantillon et couvrant au total 89.281 participants de 31 pays, âgés en moyenne de 18 ans et à 49% des hommes.

L'analyse de ces données aboutit à :

· une prévalence mondiale estimée de 6% de la dépendance à Internet,

· cette prévalence varie entre un minimum de 2,6% en Europe occidentale à un maximum de 10,9% au Moyen-Orient (Voir tableau ci-contre).

Les auteurs décrivent également les facteurs associés à une prévalence plus élevée de la dépendance à Internet : Ainsi, les pays caractérisés par une perception de moindre satisfaction de la vie en général, une plus grande pollution, des temps de transport plus élevés, un revenu national inférieur sont les plus touchés.

Pris ensemble, ces résultats montrent une association inverse entre la surutilisation d'Internet et la qualité de vie. Mais, à noter, l'accessibilité d'Internet ne semble aucunement jouer sur la prévalence de sa surutilisation.

Source: Cyberpsychology, Behavior and Social Networking December 9, 2014 doi:10.1089/cyber.2014.0317 Internet Addiction Prevalence and Quality of (Real) Life: A Meta-Analysis of 31 Nations Across Seven World Regions

Plus d'études sur Internet et santé

Autres actualités sur le même thème