Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale de la TUBERCULOSE: 1 million d'enfants cherchent traitement

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 4 semaines
OMS, Stop TB

200 enfants meurent de la tuberculose chaque jour. Pourtant, il en coûterait moins de 3 centimes par jour pour offrir une thérapie à ces enfants pour les préserver de la tuberculose et 50 centimes pour leur fournir un traitement qui peut les guérir de la maladie. La tuberculose chez les enfants est généralement sous-détectée et sous-déclarée, ce qui reflète la faible priorité en Santé publique, de la maladie chez les enfants. Alors, en 2012, la Journée mondiale de la tuberculose du 24 mars met donc l'accent sur les enfants et la nécessité de renverser cette situation.

La tuberculose (TB) reste souvent non diagnostiquée chez les enfants de la naissance à 15 ans parce qu'ils n'ont pas suffisamment accès aux services de santé ou parce que les professionnels de santé n'ont pas le réflexe de rechercher signes et symptômes de la TB dans ce groupe d'âge. Avec une meilleure formation, des milliers de cas et décès chez l'enfant pourraient être évités chaque année, rappelle en cette Journée, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le partenariat Halte à la tuberculose.


C'est aussi une Journée d'encouragement qui rappelle les progrès accomplis : Des taux de mortalité en baisse de 40% en 2012 vs 1990 et des millions de vies sauvées, mais les enfants ont été trop longtemps laissés pour compte et la TB chez l'enfant demeure une épidémie cachée. La plupart de ces cas interviennent dans des familles vulnérables qui vivent dans la pauvreté et dans l'ignorance des soins accessibles. Ainsi, quand un adulte est diagnostiqué, aucune recherche n'est entreprise auprès des enfants du ménage. Or il s'agit d'un réflexe crucial, la plupart des enfants attrapant la tuberculose d'un parent ou d'un proche.

Il est inadmissible de laisser mourir un enfant de tuberculose. Même si la TB peut être difficile à diagnostiquer. Des tests moléculaires sophistiqués pour l'enfant existent, mais la plupart des pays en développement continuent d'utiliser un type de diagnostic développé il y a 130 ans et peu adapté à l'enfant. L'accès au diagnostic est donc primordial. Des expériences montrent, qu'une fois mis en place, un test adapté peut permettre une augmentation de 600% dans la détection de la tuberculose pulmonaire chez l'Enfant, une formation des professionnels de santé à la détection chez l'enfant peut permettre de tripler le nombre de détections.

L'appel aux actions clés :

-L'examen de tous les enfants qui ont été exposés à la TB par contact avec l'entourage,

-Le traitement immédiat dès les tout premiers symptômes pour toutes les personnes malades ou vivant avec le VIH

-Fournir un traitement préventif par isoniazide à tous les enfants à risque de tuberculose, même non atteints.

-Former tous les professionnels de santé qui s'occupent des femmes enceintes, des bébés et des enfants à détecter les patients à risque de TB et à reconnaître les signes et les symptômes de la maladie.

Alors qu'au moins un demi-million de bébés et d'enfants tombent malades de la TB chaque année et que la maladie fait chez les petits plus de 70.000 décès, l'heure est aussi à la recherche active d'un vaccin totalement efficace pour protéger les enfants (et les adultes) contre toutes les formes de la tuberculose.

Autres actualités sur le même thème