Vous recherchez une actualité
Actualités

La DÉPRESSION de la mère fait la dépression de l'Enfant

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
JAMA Psychiatry

Certaines femmes se sentent déprimées pendant ou après la grossesse, leurs enfants auront un risque accru de dépression à l'âge adulte, conclut cette étude anglo-saxonne présentée dans les Archives of Psychiatry du Journal of the American Association (JAMA). Les conclusions appellent à une meilleure prévention de la dépression par une surveillance des symptômes chez les parents, en particulier des milieux les plus défavorisés.

Les chercheurs des Universités de Bristol, de Londres, d'Oxford et de Rochester (US) ont examiné si la dépression prénatale et postnatale chez les femmes est associée à un risque accru de dépression chez les enfants à l'adolescence, à partir des données de la cohorte ALSPAC (Avon Longitudinal Study of Parents and Children) de 8.937 femmes pour lesquelles les informations sur la dépression prénatale et postnatale étaient disponibles. Ces symptômes de dépression ont été évalués avec une échelle reconnue, la Edinburgh Depression Scale, à plusieurs reprises et jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 12 ans. Les facteurs de confusion possible ont été pris en compte. Les pères ont également été évalués pour la dépression. 11,6% des participantes ont présenté des symptômes de dépression prénatale, 7,4% des symptômes de dépression postnatale.


Une augmentation du risque de dépression de l'enfant lorsque la mère a fait une dépression prénatale :

La dépression prénatale chez la mère est associée à la dépression les enfants, à l'âge de 18 ans :

· Pour chaque augmentation de 5 points dans le score de dépression maternelle prénatale, le risque de dépression de l'enfant, à l'âge de 18 ans augmente de 28%,

· le lien entre la dépression postnatale et la dépression des enfants ne reste quant à lui significatif, que lorsque la mère a un faible niveau d'éducation, dans ce cas seulement, pour chaque augmentation de 5 points dans le score de dépression maternelle postnatale, le risque de dépression de l'enfant, à l'âge de 18 ans augmente de 26%,

· Le lien entre la dépression postnatale et la dépression des enfants n'est pas statistiquement significatif chez les mères ayant des niveaux d'éducation plus élevés,

· la dépression prénatale des pères avant la naissance n'est pas associée au risque de dépression de la progéniture, la dépression paternelle postnatale est associée à la dépression de l'enfant, que lorsque les pères ont de faibles niveaux d'éducation.

Les chercheurs suggèrent que la dépression prénatale pourrait augmenter les niveaux d'hormones de stress qui pourraient influer sur le développement du bébé, mais d'autres facteurs génétiques et environnementaux sont à prendre également en compte. Des résultats qui rappellent l'importance de détecter et prendre en charge la dépression prénatale chez les parents pour prévenir la dépression de leurs enfants à l'âge adulte. Avec un effort particulier vis-à-vis des parents les moins favorisés.

Autres actualités sur le même thème