Vous recherchez une actualité
Actualités

LIEN SOCIAL : Toucher l’autre, un contact en douceur contre l’exclusion sociale

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 4 semaines
Scientific Reports
Toucher doucement une autre personne par un geste amical ou affectueux permet de communiquer une émotion positive et de créer du lien social.

Toucher doucement une autre personne par un geste amical ou affectueux permet de communiquer une émotion positive et de créer du lien social. Ce contact bienveillant va même jusqu’à apaiser les effets de l'exclusion sociale, l'une des expériences humaines les plus douloureuses au plan émotionnel, souligne cette étude de l’University College London. Un simple rappel dans les Scientific Reports qui alerte sur les dangers d’un monde social de plus en plus visuel et numérique, et qui oublie le pouvoir des relations humaines.

 

Un simple contact lent et doux peut réduire le sentiment d'exclusion sociale, explique l'auteur principal, Mariana von Mohr du Département éducation et psychologie de la santé de l’UCL. De précédentes études ont déjà démontré que le toucher reste un mode de communication social universel. Ce contact doux de l’autre sur la peau est codé par un système physiologique spécial reliant la peau au cerveau.

 

Une expérience de rejet social : les chercheurs ont amené 84 participantes en bonne santé à croire qu'elles jouaient à un jeu de balle informatisé avec 2 autres participants pour mesurer leurs capacités de visualisation mentale. Après avoir lancé et attrapé la balle à plusieurs reprises, les participantes ont répondu à un questionnaire portant sur les sentiments d'appartenance, l'estime de soi, le sens de la vie et la maîtrise de soi. Les participantes étaient informées qu’elles jouaient avec d'autres participants alors que les réponses de ces autres joueurs étaient générées par ordinateur. Lorsque les participantes ont repris la partie après une pause de 10 minutes, les partenaires gérés par ordinateur se sont arrêtés de jouer contraignant ainsi les participantes à se sentir socialement exclues. Ces participantes ont ensuite eu les yeux bandés et les animateurs ont touché leurs avant-bras gauches avec une brosse à poils doux avec un mouvement lent ou rapide. Les participantes ont ensuite rempli le même questionnaire.

 

Un contact doux par toucher, établit un lien social : L’analyse des questionnaires montre que les participantes touchées avec un mouvement lent ont des scores réduits de sentiments négatifs et d'exclusion sociale par rapport à celle qui ont reçu un toucher rapide. Cependant, quel que soit le type de caresse appliquée, lente ou rapide, aucun ne parvient à éliminer totalement les effets négatifs du rejet du jeu. Un contact sur la peau, doux et lent est donc l’expression et un geste de soutien social.

Ainsi, le toucher se suffit ici à lui-même, point besoin de mots ou d’images. Le toucher peut avoir des effets uniques sur la douleur physique et a donc toute sa place dans les soins mentaux et physiques, concluent les chercheurs.  

Autres actualités sur le même thème